Capitole : la police s'organise contre une nouvelle intrusion «complotée par une milice identifiée»

Capitole : la police s'organise contre une nouvelle intrusion «complotée par une milice identifiée»© Joshua Roberts Source: Reuters
Des soldats de la Garde nationale patrouillent devant le Capitole, le 4 mars 2021.

Après l'intrusion dans le Capitole de centaines de manifestants au début de l'année, la police dit se préparer à une nouvelle tentative du genre. Face à la menace, l'ordre du jour de la Chambre des représentants a été modifié.

La Chambre des représentants a annulé sa session programmée le 4 mars après que la police du Capitole à Washington a prévenu qu'«une milice identifiée» complotait en vue de s'introduire dans le bâtiment.

Ainsi que le rapportent des agences presse telles que l'AFP et Reuters, plusieurs rumeurs au sujet d'une potentielle investiture de Donald Trump ce 4 mars ont récemment circulé au sein de QAnon, mouvement qui avait pris de l'ampleur dès la fin 2017 en pointant l'existence d'un ennemi intérieur au sein de l'administration américaine.

Depuis plusieurs jours, à l’approche de cette date, la police surveille donc de près les appels au rassemblement de manifestants pro-Trump. Et le 3 mars, les forces chargées de protéger le siège du Congrès ont signalé une menace. «Nous avons obtenu des informations qui montrent un possible projet d’une milice identifiée visant à forcer l’entrée du Capitole le 4 mars», a averti la police, en affirmant être «préparée pour toutes menaces potentielles».

Dans son communiqué, la police du Capitole a par ailleurs fait savoir qu'elle travaillait en collaboration avec les autorités locales et fédérales pour «mettre fin aux menaces contre le Capitole».

Des débats et un vote sur un projet de loi de réforme de la police étaient prévus à l'ordre du jour mais un assistant parlementaire cité par Reuters a fait savoir que le programme avait changé, en partie à cause de l'avertissement émis par la police.

Depuis que le Capitole a été envahi le 6 janvier dernier par plusieurs centaines de militants pro-Trump, la capitale reste sous très haute surveillance. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»