Israël : heurts entre juifs ultra-orthodoxes et policiers pendant la fête de Pourim

- Avec AFP

Israël : heurts entre juifs ultra-orthodoxes et policiers pendant la fête de Pourim© Ronen Zvulun Source: Reuters
Vidéo
La police israélienne mène une intervention dans une rue du quartier juif ultra-orthodoxe de Mea Shearim à Jérusalem pendant la fête juive de Pourim, le 28 février 2021.

Le quartier de Mea Shearim à Jérusalem a été le théâtre de violences pendant la fête religieuse de Pourim. Des juifs ultra-orthodoxes ont attaqué des forces de l'ordre déployées pour faire respecter les restrictions anti-Covid.

Des juifs ultra-orthodoxes ont attaqué le 28 février à coup de pierres des policiers israéliens pendant la fête religieuse de Pourim, ravivant les tensions autour du respect des mesures sanitaires pour lutter contre le coronavirus. 

Des dizaines de juifs ultra-orthodoxes ont lancé des pierres et des objets vers des agents des forces de l'ordre venus retirer des poupées de policiers suspendues à des fils électriques dans le quartier de Mea Shearim, à Jérusalem, a constaté un journaliste de l'AFP qui a entendu des manifestants qualifier les forces de l'ordre de «nazis».  

Sur une des poupées était inscrit le nom du préfet de police Yaakov Shabtai, selon les forces de l'ordre qui ont ajouté avoir arrêté un suspect. 

Un homme dans un état critique

Un peu plus tard dans la soirée, un minibus coincé dans un embouteillage et pris à partie par des passants a foncé sur la foule, écrasant un homme, selon la police et une vidéo diffusée par le site d'information israélien Ynet.

L'homme est dans un état «critique» et il a été transporté à l’hôpital, selon le Magen David Adom, l'équivalent local de la Croix-Rouge. Le chauffeur qui s'était enfui de la zone a été arrêté par la police.  

La fête de Pourim marque, selon la tradition juive, la victoire des Juifs sur le vizir de l'empire perse Haman, au Ve siècle avant J-C. Elle est traditionnellement l'occasion de défilés carnavalesques, de soirées costumées et de grands rassemblements populaires.

Craignant une hausse des contaminations, Israël, qui a entamé la sortie progressive de son troisième confinement, a instauré un couvre-feu nocturne pendant la fête, de jeudi à dimanche. Le 28 février, la police a tenté d'empêcher les Israéliens de se rendre à Jérusalem pour faire la fête, en contrôlant les accès à la ville. 

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»