Crise politique en Tunisie : démonstration de force du parti islamiste Ennahdha

Crise politique en Tunisie : démonstration de force du parti islamiste Ennahdha© Zoubeir Souissi Source: Reuters
Des partisans du parti islamiste tunisien Ennahda, défilent lors d'un rassemblement contre le président Kais Saied, à Tunis, le 27 février 2021.
Suivez RT France surTelegram

Des milliers de personnes ont manifesté à Tunis en soutien au leader islamiste Rached Ghannouchi. Le responsable politique tunisien est l'un des acteurs d'une crise institutionnelle impliquant également le chef de l'Etat et le Premier ministre.

Des milliers de sympathisants du parti islamiste tunisien Ennahdha ont battu le pavé le 27 février à Tunis afin de soutenir leur leader, Rached Ghannouchi. Le responsable politique tunisien, également président de l'Assemblée nationale, est depuis plusieurs semaines l'un des acteurs de l'une des plus graves crises politiques ayant secoué le pays depuis la révolution de 2011.  

Le président tunisien a rejeté fin janvier, en raison de soupçons de conflit d'intérêt pesant sur certains ministres, un remaniement soutenu par la formation islamiste pour assurer au gouvernement le soutien de sa coalition parlementaire.

Depuis, les deux camps s'affrontent sur l'interprétation de la Constitution et les prérogatives de chacun dans ce système semi-parlementaire. En l'absence d'une Cour constitutionnelle, le conflit s'enlise. 

A la crise politique s'ajoute une sévère crise économique. La Tunisie a été secouée au cours du mois de janvier par plusieurs nuits d'émeutes durant lesquelles plusieurs centaines d'interpellations ont eu lieu. Ces heurts ont éclaté au lendemain du dixième anniversaire de la révolution du Jasmin, qui a chassé du pouvoir Zine el-Abidine Ben Ali, tandis que la pandémie de Covid a exacerbé une profonde crise sociale en Tunisie, où un couvre-feu à 20h est en vigueur depuis octobre.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix