Ouïghours : Washington accuse la Chine de «génocide» et «crimes contre l'humanité»

- Avec AFP

Ouïghours : Washington accuse la Chine de «génocide» et «crimes contre l'humanit黩 POOL Source: Reuters
Le Secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo (image d'illustration).

À quelques heures de la fin de ses fonctions, le Secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a déclaré qu'il était arrivé à la conclusion que le Parti communiste chinois se livrait à une «tentative systématique de détruire les Ouïghours».

Les Etats-Unis considèrent désormais que la Chine «commet un génocide» contre les musulmans ouïghours de la région du Xinjiang, a déclaré le 19 janvier le secrétaire d'Etat américain sortant Mike Pompeo à la veille de l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche.

«Je pense que ce génocide est encore en cours et que nous assistons à une tentative systématique de détruire les Ouïghours de la part du parti-Etat chinois», a-t-il ajouté, dans un communiqué.

«La République populaire de Chine et le PCC doivent rendre des comptes», a-t-il déclaré alors que l'administration Trump, dont le mandat a été marqué par des tensions croissantes avec la Chine, s'apprête à laisser la place à l'équipe du président élu Joe Biden. 

Le président élu Biden avait, lui, estimé avant son élection en novembre, selon un communiqué de son équipe de campagne publié en août, que la répression contre cette minorité musulmane constituait un «génocide perpétré par le gouvernement autoritaire de la Chine».

«Les Etats-Unis appellent la République populaire de Chine à libérer immédiatement toutes les personnes détenues arbitrairement et à mettre fin à son système de camps d'internement et de détention, de résidences surveillées et de travail forcé», a martelé Mike Pompeo.

Selon des experts étrangers, plus d'un million d'Ouïghours sont en détention dans des camps de rééducation politique. Pékin dément et affirme qu'il s'agit de centres de formation professionnelle destinés à les éloigner du terrorisme et du séparatisme après des attentats attribués à des Ouïghours.

La Future administration Biden salue la position de Trump face à la Chine

Devant les sénateurs américains, Antony Blinken, le futur secrétaire d'Etat du président élu des Etats-Unis Joe Biden a estimé le même jour que Donald Trump avait eu «raison» d'avoir une position «plus ferme face à la Chine» au cours de son mandat, tout en marquant son «désaccord» sur la stratégie du milliardaire républicain «sur de nombreux points».

«Le principe de base était le bon», a-t-il dit devant les sénateurs au sujet de la fermeté affichée par le gouvernement sortant.

«Nous devons faire face à la Chine depuis une position de force, pas de faiblesse», a-t-il encore plaidé, en assurant que cela impliquait de «travailler avec les alliés au lieu de les dénigrer, de participer et mener les institutions internationales plutôt que de s'en désengager».

«Nous devons nous attaquer aux pratiques abusives, injustes et illégales de la Chine» en matière commerciale, a renchéri la future secrétaire au Trésor Janet Yellen, reprenant des accusations portées par l'administration Trump.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»