Le Pentagone compte inclure Israël au sein de son Commandement pour le Moyen-Orient

- Avec AFP

Le Pentagone compte inclure Israël au sein de son Commandement pour le Moyen-Orient© Reuters, Reuters Pictures Archive
Des soldats américains déploient un drapeau israélien avant une cérémonie dans une base de l'armée de l'Air israélienne près de Tel Aviv, le 20 avril 2003 (image d'illustration).

Après la normalisation des relations de plusieurs pays arabes avec Israël, Washington considère que ses rapports militaires avec l'Etat hébreu peuvent être gérés par son Commandement militaire pour le Moyen-Orient, et non plus celui pour l'Europe.

Le ministère américain de la Défense a annoncé le 15 janvier 2021 son intention d'inclure Israël à la liste des pays couverts par son Commandement central pour le Moyen-Orient, une mesure visiblement destinée à consolider le front anti-Téhéran. «L'apaisement des tensions entre Israël et ses voisins arabes, grâce aux accords d'Abraham, offre aux Etats-Unis une occasion stratégique pour rassembler des partenaires clés contre des menaces communes au Moyen-Orient», a justifié le Pentagone dans un communiqué. Sans être cité, l'Iran est ainsi visé, analyse l'AFP.

Les accords dits d'Abraham portent sur une normalisation des relations entre des pays arabes et Israël. Tour à tour, les Emirats arabes unis, Bahreïn, le Soudan et le Maroc ont ainsi normalisé leurs relations avec l'Etat hébreu, sous l'égide des Etats-Unis représentés par Jared Kushner, conseiller du président Donald Trump. La diplomatie de Washington sous ce dernier a ainsi brisé le consensus arabe selon lequel aucune entente n'est possible avec l'Etat hébreu sans résolution du conflit israélo-palestinien.

Le Commandement central des Etats-Unis pour le Moyen-Orient (Centcom) est l'un des 11 commandements de combat unifié dépendant du département de la Défense américain. Il est responsable des opérations militaires des Etats-Unis au Moyen-Orient, en Asie centrale et Asie du Sud.

Devant la redéfinition des équilibres au Moyen-Orient, le Pentagone a estimé que ses rapports militaires avec Israël pouvaient désormais être gérés par le Commandement central des Etats-Unis pour le Moyen-Orient, et non plus par le Commandement des forces des Etats-Unis en Europe (Eucom).

Le Pentagone a par ailleurs annoncé le 15 janvier que les effectifs militaires des Etats-Unis se montaient désormais à 2 500 en Afghanistan et autant en Irak, répondant au vœu du président américain de mettre fin aux «guerres sans fin».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»