Face au silence du pape, la France renoncerait à avoir un ambassadeur au Vatican

Laurent Stefanini, chef de protocole de l'Elysée, en juin 2015© Charles Platiau Source: Reuters
Laurent Stefanini, chef de protocole de l'Elysée, en juin 2015

Suite au silence du Vatican, à valeur de refus, concernant la candidature de Laurent Stefanini, homosexuel, comme ambassadeur de France, l’Élysée aurait décidé de laisser la place vacante jusqu'à la fin du mandat de François Hollande.

L'affaire est en suspend depuis janvier dernier, depuis que la France avait proposé le chef de protocole de l'Elysée comme représentant diplomatique au Saint-Siège. Laurent Stefanini, fin connaisseur du Vatican et des questions religieuses, avait pourtant rencontré le pape François en avril dernier à titre privé.

L'orientation sexuelle du candidat, ou les relations quelques peu tendues entre le Vatican et l'ex-fille aînée de l'Eglise, qui a fait voter le mariage homosexuel en 2013, sont-elles liées à ce refus ? Selon les informations de Libération, cela serait davantage dû au fait que la nomination de Stefanini, présentée comme acquise dès l'évocation de la candidature, aurait froissé le Saint-Siège, très à cheval sur le respect des codes protocolaires. D'autant que, toujours selon le quotidien, l'ex-numéro 2 de la villa Bonaparte n'aurait pas été le premier ambassadeur homosexuel à représenter une nation dans la cité du pape.

Lire aussi : Le Vatican en colère après le coming-out d'un prêtre polonais

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales