Israël : vers la mise en place d'un passeport sanitaire ?

Israël : vers la mise en place d'un passeport sanitaire ?© AMIR COHEN Source: Reuters
Un Israélien se faisant vacciner le 4 janvier 2021

L'exécutif israélien a présenté son projet de «passeport vert» qui viserait à réserver l'accès à certains espaces publics aux personnes vaccinées, aux guéris du Covid-19 ou aux testés négatifs au test PCR.

Le ministère de la Santé israélien a dévoilé le 4 janvier les détails de son projet de «passeport vert» rapporte The Time Of Israël. Ce passeport, future pierre angulaire de la politique sanitaire israélienne, devrait servir pour pouvoir accéder à des lieux publics, aux grands rassemblements et aux lieux culturels.

Selon le quotidien israélien, ce précieux sésame valable six mois sera délivré aux vaccinés et aux guéris du Covid-19. Un test PCR négatif permettra, quant à lui, d'accéder aux lieux restreints pour une durée de 72 heures.

«Pour obtenir une immunité collective au sein de l’Etat d’Israël, il faudrait que 70 % de la population soit vaccinée. Le passeport vert est un moyen que nous voulons utiliser pour gérer la vie quotidienne à mesure que le nombre de personnes guéries augmente », a déclaré le responsable de la lutte contre le coronavirus, Nachman Ash, à la commission de la Constitution, du droit et de la justice de la Knesset (le Parlement israélien) dans des propos rapportés par The Time Of Israël. «Quiconque a été vacciné ou est guéri peut entrer dans des endroits tels que le théâtre Habima, et celui qui ne l’est pas peut faire un test et ensuite aller à un spectacle», a-t-il précisé avant de conclure : «Il n’y aura pas de confinement pour la moitié du pays alors que la moitié du pays est libre. Cela n’arrivera pas.»

La mise en place d'un certificat de vaccination

Le quotidien Israélien, s'appuyant sur une déclaration du ministère de la Santé israélien, détaille les dispositions que ce «passeport vert». Il sera possible de le présenter via un document imprimé, une application pour smartphone ou par la reconnaissance vocale interactive. L'application pourrait être utilisée «pour permettre l’accès aux événements culturels et sportifs, aux conférences, aux musées et autres types de rassemblements de masse», mais aussi «dans les restaurants et les cafés, les centres commerciaux, les hôtels, les gymnases et les piscines». Les écoles, les lieux de travail, les transports publics, les lieux de culte et les magasins de rue ne seraient pas concernés par cette mesure.

Outre cette application, le ministère de la Santé a déclaré qu'il délivrerait des certificats de vaccination pour une valabilité de six mois, qui seraient effectifs une semaine après la réception de la deuxième dose de vaccin. Et au ministère, cité par le quotidien, de tempérer: «Les restrictions de rassemblement se poursuivront en fonction de la situation générale de morbidité.»

L'Union européenne intéressée par le passeport sanitaire ?

De son côté, le représentant du ministère des Affaires étrangères Ilan Fluss, cité par le quotidien israélien, a affirmé à la Knesset être en contact avec d'autres pays à propos de cette question du passeport sanitaire et qu'«il existe déjà un dialogue au niveau des organisations internationales. L’Union européenne a chargé la Commission européenne d’élaborer un document de position sur la question et ses implications».

Israël a commencé le 19 décembre à vacciner à un rythme effréné sa population, plus d'un million de personnes ayant reçu la première dose à ce jour. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a déclaré le 2 janvier espérer voir 2,25 millions d'Israéliens vaccinés (deux doses sont nécessaires) en un mois, soit un quart de la population. Israël a enregistré plus de 451 000 cas de Covid-19, dont plus de 3 400 décès. En Cisjordanie, 100 000 cas, dont 1 100 décès, ont été recensés tandis qu'à Gaza, les contaminations s'élèvent à plus de 43 000 dont 404 morts.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»