Trois militaires français tués au Mali, Macron fait part de sa «très grande émotion»

Trois militaires français tués au Mali, Macron fait part de sa «très grande émotion»© BENOIT TESSIER Source: Reuters
Soldats français de l'opération Barkhane en 2019 (image d'illustration).

L'Elysée a publié un communiqué dans lequel il est indiqué que trois militaires en mission au Mali ont été tués par un engin explosif dans la région de Hombori.

L'Elysée a publié un communiqué annonçant la mort de trois militaires français en opération au Mali. Le président a fait part dans ce texte de sa «très grande émotion». 

«Le Président de la République salue avec le plus grand respect la mémoire de ces militaires, morts pour la France dans l’accomplissement de leur mission», a-t-on pu lire. 

Les hommes tombés appartenaient au 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse (Grand Est), en opération dans la région de Hombori. «Leur véhicule blindé a été atteint par un engin explosif improvisé», précise le communiqué. Il s'agit du brigadier-chef Tanerii Mauri, du chasseur de 1re classe Quentin Pauchet et du chasseur de 1re classe Dorian Issakhanian, précise l'Elysée. «Mes pensées vont à leurs familles, leurs proches et frères d’armes», a écrit la ministre des Armées Florence Parly sur Twitter. 

«Le Président de la République exprime son entière confiance aux militaires français déployés au Sahel, salue leur courage et rappelle la détermination de la France à poursuivre la lutte contre le terrorisme», lit-on encore dans le texte publié par l'Elysée.

La classe politique présente ses condoléances

La mort des militaires a ému l'ensemble de la classe politique qui a tenu a adresser ses condoléances sur Twitter. Ainsi, le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a honoré «la bravoure de nos soldats» qui «suscitent la solidarité et le respect de la nation toute entière».

«Encore une fois, la France paye un lourd tribut», a estimé le président du Sénat, Gérard Larcher qui rend hommage «avec émotion la mémoire de nos trois soldats tombés en opération».

Le député et président des Nouveaux Démocrates, Aurélien Taché a rendu «hommage ce soir à [aux] soldats tombés au front».

«Trois soldats français sont tombés au Mali», s'est ému le député de La France insoumise, Bastien Lachaud avant d'assurer que ses «pensées accompagnent leurs familles, leurs proches, leurs frères d'armes».

L'ancien Premier ministre Manuel Valls a tenu a adresser ses «pensées émues pour les familles et [pour] les proches de ces trois soldats morts pour la France».

«Hommage aux trois soldats tués en mission au Mali dans le cadre de Barkhane», a twitté le Secrétaire nationale du Parti communiste et député du Nord Fabien Roussel.

Même son de cloche chez l'eurodéputé écologiste Yannick Jadot qui a présenté ses «plus sincères condoléances aux familles et aux proches».

«Hommage à nos soldats morts au champ d’honneur», a déclaré pour sa part le président des sénateurs LR Bruno Retailleau. 

«Nous sommes en deuil avec la force Barkhane», a déclaré la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pecresse qui a également présenté ses hommages au «brigadier-chef Tanerii Mauri, aux chasseurs de 1ère classe Dorian Issakhanian et Quentin Pauchet, morts en luttant en notre nom contre les terroristes islamistes».

Un deuil partagé par le président du groupe parlementaire Les Républicains, Damien Abad qui tweet : «Soyons éternellement reconnaissant envers nos soldats qui risquent leur vie pour combattre le terrorisme et nous protéger.»

«Si la mort est inhérente au métier militaire», a déclaré pour sa part l'élu RN Julien Odoul dans son message de condoléances, «l’irresponsabilité et la lâcheté devraient être bannies du logiciel de nos dirigeants qui font la guerre à l’islamisme au Sahel mais pas dans notre pays», a-t-il ajouté. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»