Belgique : une trentaine d'individus fuient une réunion illégale en bousculant des policières

Belgique : une trentaine d'individus fuient une réunion illégale en bousculant des policières© REUTERS/Yves Herman
Une policière belge à Bruxelles, le 11 septembre 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Alors qu'elles intervenaient dans une cave où se tenait une réunion illicite d'une trentaine d'individus, deux policières d'une commune de Bruxelles ont été bousculées et ont appelé du renfort. La séquence a été filmée par la chaîne russe Rossiya 1.

L'intervention de membres des forces de l'ordre belges dans un bâtiment dans lequel se tenait un rassemblement d'une trentaine de personnes violant les mesures anti-Covid a donné lieu à une scène filmée spectaculaire. Selon le site du média belge Sud Info, la séquence s'est déroulée le 18 décembre à Anderlecht, une des communes de la région Bruxelles-Capitale.

La vidéo en question, que s'est procuré le site du quotidien belge néerlandophone Nieuwsblad, a été filmée par la chaîne russe Rossiya 1. Le député belge Dries Van Langenhove, du parti nationaliste flamand Vlaams Belang, a tweeté ces images avec un commentaire : «Une quarantaine d'Africains surpris lors d'une lockdown party à Cureghem [quartier d'Anderlecht] piétinent des policiers [...]. Il y a beaucoup à apprendre de ces images.»

Dans les images en question, on voit deux policières entrer dans un bâtiment, puis annoncer en passant la porte d'un sous-sol : «C'est la police !». Puis l'une des deux fonctionnaires lâche, en descendant les marches : «C'est quoi ça tout ce monde ?».

Après qu'une des policières enjoint les nombreux individus présents à «rester ici», la tension monte. Un individu s'indigne qu'on le filme ; des participants à la réunion interdite finissent par se précipiter hors du bâtiment en bousculant les policières, l'un d'eux hurlant en atteignant la rue : «Police, police !»

L'une des deux membres des forces de l'ordre tente de refermer la porte d'entrée de l'immeuble derrière d'autres fuyards, en vain. La porte s'ouvre de nouveau sur un flux d'hommes, l'un deux brusquant la policière. Par la suite, des renforts policiers arrivent et rouvrent la porte de l'immeuble, qui était alors visiblement retenue par un individu resté à l'intérieur.

Dans la vidéo de Rossiya 1 diffusée notamment sur YouTube, les images de cette scène apparaissent vers 3'30.

Selon Nieuwsblad, les deux fonctionnaires sont entrées dans ce bâtiment après une plainte en raison du bruit et ont trouvé une trentaine d'hommes au sous-sol. Ceux-ci auraient déclaré s'être rassemblés pour pleurer la mort d'un ami. Le journal belge ajoute que cette réunion s'accompagnait de musique et de consommation d'alcool. 

Selon Sud Info, cinq personnes ont été verbalisées et la police tente à présent d’identifier les fuyards sur la base des images.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix