La Russie annonce avoir envoyé 300 instructeurs militaires supplémentaires en Centrafrique

La Russie annonce avoir envoyé 300 instructeurs militaires supplémentaires en Centrafrique© Siegfried Modola Source: Reuters
Bangui en Centrafrique (image d'illusration).
Suivez RT France surTelegram

La Russie annonce que 300 instructeurs militaires supplémentaires ont été envoyés en Centrafrique sur demande du gouvernement du pays. La République centrafricaine est secouée par des troubles à l'approche d'élections prévues le 27 décembre.

La Russie a envoyé 300 instructeurs militaires supplémentaires en République centrafricaine à la demande des autorités locales, a indiqué la diplomatie russe le 22 décembre dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

«Pour aider Bangui à renforcer les capacités défensives de la Centrafrique, la Russie a répondu rapidement à la demande du gouvernement (centrafricain) et envoyé 300 instructeurs supplémentaires pour la formation de l'armée nationale», a-t-on pu lire dans le texte. Le gouvernement centrafricain est conffronté à une offensive de groupes rebelles qualifiée de «tentative de coup d'Etat» par le gouvernement à l'approche des élections présidentielle et législatives du 27 décembre.

Pour aider Bangui à renforcer les capacités défensives de la Centrafrique, la Russie a répondu rapidement à la demande du gouvernement

Cette annonce intervient au lendemain d'une déclaration du porte-parole du gouvernement centrafricain Ange Maxime Kazagui qui avait affirmé que la Russie avait envoyé «plusieurs centaines» de soldats en Centrafrique et des équipements lourds dans le cadre d'un accord de coopération bilatérale. 

Cette déclaration a été contredite par celle de Mikhaïl Bogdanov, vice-ministre russe des Affaires étrangères qui avait précisé que la Russie avait «naturellement des gens là-bas, en vertu de [ses] accords avec le gouvernement centrafricain, de [ses] accords sur la formation de cadres et le travail de [ses] instructeurs».

Dans la soirée du 18 décembre, trois des plus puissants groupes armés qui occupent plus des deux-tiers du pays ont commencé à progresser sur des axes routiers vitaux pour l'approvisionnement de la capitale Bangui. Ils ont en outre annoncé leur fusion. Le gouvernement a pour sa part dénoncé une «tentative de coup d'Etat» initiée par l'ex-chef de l'Etat François Bozizé avec l'intention de marcher sur la capitale Bangui. Les élections sont maintenues. 

Le Rwanda a également annoncé l'envoi de militaires dans le pays pour y protéger ses Casques bleus.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»