Le leader chrétien de Syrie appelle l’Occident à arrêter d’armer les terroristes qui tuent les gens

Ignace Ephrem II Karim et Bashar el-Assad Source: Reuters
Ignace Ephrem II Karim et Bashar el-Assad

Le primat de l'Église syriaque orthodoxe Ignace Ephrem II Karim a demandé solennellement à l’Occident d’«arrêter d’armer et soutenir les groupes terroristes qui détruisent le pays et massacrent le peuple syrien».

Si l’Occident veut régler la crise actuelle, le plus efficace serait de soutenir les gouvernements locaux, qui ont besoin de leur armée pour maintenir la sécurité et défendre la population contre les attaques.

«Les institutions d’Etat doivent être renforcées et stabilisées. Au lieu de cela, nous constatons leur démembrement forcé, ourdi depuis l’extérieur», a fait savoir Ignace.

Récemment, le primat, accompagné de l’évêque de son Eglise, s’est entretenu avec le président syrien Assad, qui à son tour les a appelé à faire tout leur possible pour que les Chrétiens ne quittent pas la Syrie, puisque leur présence sera nécessaire quand le temps viendra de reconstruire le pays dévasté.

«Je sais que vous souffrez, mais s’il vous plaît ne partez pas, la Syria a été votre foyer pendant des siècles, bien avant l’arrivée de l’islam», a confié Bashar el-Assad au primat.
Le patriarche syriaque a également fait savoir que la plupart des citoyens syriens soutenaient le président syrien Assad et l’avaient toujours fait. «Nous reconnaissons les leaders légitimes et prions pour eux comme le Nouveau Testament nous l’a appris.»

«Nous constatons aussi que de l’autre côté il n’y a pas d’opposition démocratique mais seulement des groupes extrémistes», a expliqué Ignace. Il a ajouté qu’au cours des dernières années, ces groupes ont basé leurs activités sur l’idéologie, qui a été apportée dans le pays, d’après le patriarche, «de l’extérieur, par les prédicateurs de haine soutenus par l’Arabie saoudite, le Qatar et l’Egypte».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales