Nigeria : les 344 élèves kidnappés par Boko Haram auraient été libérés

- Avec AFP

Nigeria : les 344 élèves kidnappés par Boko Haram auraient été libérés© Afolabi Sotunde Source: Reuters
Une salle de classe vide dans le nord du Nigeria (image d'illustration).

Les 344 élèves kidnappés la semaine dernière dans le nord-ouest du Nigeria par le groupe djihadiste Boko Haram ont été libérés. L'annonce a été faite par les autorités locales. Le même jour, Boko Haram avait diffusé une vidéo des jeunes kidnappés.

«Les élèves enlevés au lycée d'Etat pour garçons de Kankara ont été sauvés, le gouvernement de l'Etat de Katsina a confirmé la nouvelle», a fait savoir le 17 décembre au soir sur Twitter Bashir Ahmaad, l'assistant personnel du président nigérian Muhammadu Buhari. 

«Nous avons 344 élèves, ils sont en train d'être examinés actuellement à Zamfara. Nous remercions Dieu pour leur libération», a déclaré Ibrahim Katsina, un conseiller du gouverneur local.

Une source sécuritaire a néanmoins déclaré à l'AFP que certains élèves étaient toujours aux mains de leurs ravisseurs. Les lycéens libérés sont actuellement regroupés dans la ville de Tsafe, dans l'Etat de Zamfara, et dans la localité voisine de Yankara, dans l'Etat de Katsina.

Les adolescents avaient été kidnappés le 11 décembre dans le nord-ouest du Nigeria. Ce rapt avait été revendiqué par le groupe djihadiste Boko Haram le 15 décembre.

Leur nombre exact reste encore flou, les autorités annonçant tantôt 333 élèves portés disparus, puis 400 le 17 décembre au matin.

Boko Haram a diffusé le même jour une vidéo censée montrer des dizaines d'adolescents kidnappés. Dans cette vidéo, un jeune garçon explique faire partie de 520 élèves enlevés par «le gang de Shekau», du nom du chef historique de Boko Haram.

Les enfants, pour la plupart très jeunes, apparaissaient à bout de force, entassés dans une forêt, dans de très mauvaises conditions sanitaires. 

Cette attaque, qui ranime le spectre de l'enlèvement de plus de 200 jeunes filles à Chibok en 2014, est un terrible camouflet pour le président nigérian Muhammadu Buhari, originaire de l'Etat de Katsina où il célébrait le 17 décembre ses 78 ans.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»