Fraudes supposées : 17 Etats américains soutiennent la plainte du Texas devant la Cour suprême

Fraudes supposées : 17 Etats américains soutiennent la plainte du Texas devant la Cour suprême© Kevin Lamarque/File Photo Source: Reuters
Le procureur général (républicain) du Texas, Ken Paxton devant la Cour suprême des Etats-Unis à Washington, en mars 2016 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le procureur général du Texas a déposé une plainte devant la Cour suprême américaine, afin de contester les résultats de l'élection présidentielle dans quatre Etats. Il est soutenu, dans cette démarche, par 17 Etats républicains et par Donald Trump.

17 Etats américains, mais également le président américain Donald Trump, ont apporté leur soutien à la plainte déposée par le Texas devant la Cour suprême des Etats-Unis, visant à rejeter les résultats électoraux dans quatre Etats : le Michigan, la Géorgie, la Pennsylvanie et le Wisconsin. Le camp Trump conteste la victoire de Joe Biden depuis son annonce par la presse il y a un mois, dénonçant une fraude électorale massive supposée, notamment via le système de vote par correspondance.

La procédure est menée par le procureur général républicain du Texas, Ken Paxton. Selon l'agence Reuters, il dénonce la légalité des changements effectués par les quatre Etats afin d'étendre le vote par correspondance dans le contexte d'épidémie de Covid-19. Partant, il demande à la plus haute juridiction fédérale d'empêcher les Etats en question d'utiliser les résultats de l'élection pour nommer les grands électeurs. Il demande également à la Cour suprême de repousser le vote du Collège électoral, prévu le 14 décembre, désignant officiellement le prochain président des Etats-Unis.

Toujours selon Reuters, les avocats représentant 17 autres Etats américains républicains, avec en chef de file le procureur général du Missouri, Eric Schmitt, ont également demandé à la Cour suprême de se pencher sur cette affaire, dans un document distinct.

En outre, Donald Trump a déposé une requête auprès de la plus haute juridiction américaine afin que celle-ci l'autorise à se joindre au Texas au rang des plaignants.

«Nous interviendrons dans le cas du Texas (et ceux de nombreux autres Etats). C'est la grande [affaire]. Notre pays a besoin d'une victoire !», a tweeté le président américain le 9 décembre.

Donald Trump avait déjà déclaré que cette affaire menée par l'Etat taxan était cruciale, après avoir relativisé l'importance du refus, exprimé le 8 décembre par la Cour suprême des Etats-Unis, de se saisir d'un recours en urgence formulé par des républicains, qui visait à bloquer la certification des résultats de l'élection présidentielle américaine en Pennsylvanie.

Le locataire de la Maison Blanche et ses alliés ont introduit des plaintes dans plusieurs Etats-clés, mais presque toutes ont déjà été rejetées par les tribunaux.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»