«Inacceptable et indéfendable» : Viktor Orban juge son eurodéputé arrêté dans une partie fine

«Inacceptable et indéfendable» : Viktor Orban juge son eurodéputé arrêté dans une partie fine© Peter KOHALMI Source: AFP
Le député européen démissionnaire Jozsef Szajer lors d'un meeting du Fidesz à Budapest, le 5 avril 2019 (image d'illustration).

Le Premier ministre hongrois a vivement critiqué le député européen du Fidesz, son parti, qui a été arrêté le 27 novembre dans une partie fine homosexuelle à Bruxelles, en plein confinement.

Dans un bref entretien téléphonique accordé le 2 décembre 2020 au quotidien Magyar Nemzet, le Premier ministre hongrois Viktor Orban a qualifié la conduite du député européen Jozsef Szajer – pris dans une partie fine homosexuelle à Bruxelles réunissant 25 personnes – d' incompatible «avec les valeurs de [sa] famille politique», d'«inacceptable» et d'«indéfendable».

Viktor Orban s'est exprimé en ces termes : «Ce que notre collègue Jozsef Szajer a fait ne correspond pas aux valeurs de notre famille politique. Nous n'oublierons pas ni ne renierons ses trente ans de travail, mais ses actes sont inacceptables et indéfendables. Après ce qui s'est passé, il a pris la seule bonne décision en démissionnant du Parlement européen en présentant des excuses, et en quittant le Fidesz.»

Le parti conservateur – qui revendique son engagement en faveur des valeurs chrétiennes et familiales – a quant à lui publié une déclaration qualifiant la démission du député européen de «seule bonne décision à prendre» ; tandis que la ministre de la Justice Judit Varga a déclaré aux journalistes qu'une fois sa démission actée, «tout le reste [était] une affaire personnelle».

Selon un sondage réalisé au printemps 2019 par le think tank américain Pew Research Center, 49% des Hongrois pensent que l'homosexualité «devrait être acceptée par la société», contre 86% des Français. L'homosexualité n'est pas un délit en Hongrie, mais le mariage entre personnes du même sexe n'est pas autorisé.

Jozsef Szajer avait participé à la rédaction de la nouvelle Constitution hongroise en 2011, en tant que président du comité constitutionnel. Celle-ci définit explicitement le mariage comme étant l'union d'un homme et d'une femme. Un amendement introduit le mois dernier garantit par ailleurs que seuls les couples hétérosexuels peuvent adopter des enfants.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»