Les frappes russes en Syrie ont tué deux commandants de Daesh et 300 combattants (VIDEO)

Su-24 Source: RIA NOVOSTI
Su-24

L’armée de l’air a effectué 67 sorties, frappant 60 cibles distinctes dans le nord de la Syrie ces dernières 24 heures, a indiqué le Ministère de la Défense russe. Deux commandants font partie des 300 combattants de l’EI tués dans les raids.

«Parmi les cibles touchées figurent des nœuds de communications, des postes de commandement, des stocks de carburants et des bases terroristes d’entraînement, situés à Racca, Lattaquié, Idleb, Alep et Hama», a fait savoir le lieutenant-général Igor Makushev lors d’un briefing à Moscou.

Makushev a indiqué que la vidéo a permis de confirmer que la frappe a effectivement détruit le quartier général du groupe islamiste Liwa al-Haq, qui lutte contre le gouvernement d’Assad depuis 2012. La Russie a indiqué qu’une interception radio a validé l’information concernant la mort de 200 combattants et de deux commandants qui ont appartenu à Daesh.

Une centaine d’autres islamistes ont été tués dans des frappes près de la ville syrienne d’Alep dans lesquelles les avions de chasse Sukhoi ont détruit une base et un entrepôt d’armement logé dans une ancienne prison.

Au total, les raids ont détruit six nœuds de communications, six dépôts d’armes, 17 bases d’entraînement et 17 véhicules blindés, a signalé le responsable russe.

«Les combattants subissent des pertes significatives lors des raids aériens, et ils doivent adapter leurs tactiques, se disséminant plus largement dans la région, se cachant de manière plus effective ou dans des zones urbaines», a expliqué Makushev. «Dans ces conditions, l’armée de l’air russe continue et intensifie ses frappes».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales