Donald Trump : «Si vous comptez les votes illégaux, ils peuvent essayer de nous voler l’élection»

- Avec AFP

Donald Trump : «Si vous comptez les votes illégaux, ils peuvent essayer de nous voler l’élection»© Carlos BARRIA Source: Reuters
Le président américain Donald Trump lors de son allocution réalisée à la Maison-Blanche, le 5 novembre en fin d'après-midi.

Le président sortant a répété lors d’une conférence de presse qu'il allait gagner l'élection présidentielle américaine et que les démocrates essaieraient de la lui «voler», dénonçant «l'interférence» des médias et du monde des affaires.

Le 5 novembre à 18h30 (00h30 heure de Paris), Donald Trump a donné depuis la Maison Blanche une conférence de presse lors de laquelle il a répété qu'il allait gagner l'élection présidentielle américaine. Réitérant ses accusations, il a ajouté que les démocrates essaient de lui «voler» l'élection.

Dans un discours tranchant avec la brève allocution, plus tôt dans la journée, de son adversaire Joe Biden, Donald Trump a déroulé le même argumentaire que lors de sa première intervention réalisée dans la nuit du 3 au 4 novembre, sans apporter de preuves de ses accusations de fraude électorale. Des accusations qu’il a réitérées : «Si vous comptez les votes légaux, je gagne facilement. Si vous comptez les votes illégaux, ils peuvent essayer de nous voler l’élection.»

Trump dénonce les «grands médias, le monde des affaires et les géants de la tech»

«Malgré l'interférence, jamais vue dans une élection, des grands médias, du monde des affaires et des géants de la tech, nous avons gagné avec des scores historiques et les sondeurs se sont délibérément trompés», a-t-il poursuivi, non sans ajouter : «Il n'y a pas eu la vague bleue annoncée.»  

«Nous ne pouvons permettre à personne de museler nos électeurs et de fabriquer les résultats [...] J'ai le sentiment que la justice devra trancher en fin de compte», a-t-il encore expliqué lors d'une intervention coupée par de nombreux médias américains, qui ont reproché au président de faire de la «désinformation.»

Le 6 novembre au matin, le décompte des votes se poursuivait dans plusieurs Etats alors que Joe Biden était toujours crédité de 264 grands électeurs, sur les 270 nécessaires, contre 214 pour Donald Trump.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»