Le chef républicain de la majorité au Sénat soutient les recours judiciaires de Donald Trump

Le chef républicain de la majorité au Sénat soutient les recours judiciaires de Donald Trump© REUTERS/Jonathan Ernst/Brian Snyder
en continu
Donald Trump et Joe Biden poursuivent le bras de fer autour des résultats de la présidentielle américaine.
Suivez RT France surTelegram

Joe Biden a obtenu plus de 270 grands électeurs, selon les grands médias américains dont AP, Fox News et CNN. Donald Trump avait, avant même cette annonce, déposé des recours dans plusieurs Etats et dénoncé de possibles fraudes.

Mise à jour automatique
  • Le chef républicain de la majorité au Sénat Mitch Mc Connell ne reconnaît pas Joe Biden comme président-élu. Selon lui, Donald Trump est à 100% dans son droit d'examiner les possibles irrégularités lors de la présidentielle : «Tous les bulletins légaux doivent être comptés.»

    Les démocrates «ne devraient craindre aucun contrôle supplémentaire» s'ils estiment que le processus électoral est juste, a-t-il précisé.

    Auteur: Reuters

  • Six jours après le scrutin, voici les premiers chiffres à retenir de cette élection présidentielle américaine 2020.

  • Le roi Salmane d’Arabie saoudite et le prince héritier Mohammed ben Salmane ont félicité Joe Biden et Kamala Harris après leur victoire annoncée par les médias. Le monarque a rappelé «les relations historiques étroites particulières entre les deux pays et peuples amis» et souhaité ses «meilleurs vœux de succès» au tandem, d’après l’agence de presse publique SPA. Le prince héritier a ajouté «aspirer à poursuivre la coopération conjointe entre les deux pays amis», selon cette même source.

  • A en croire des médias américains, le monde serait à la fête après que Joe Biden a été donné vainqueur par des médias d'outre-Atlantique. Ainsi, Paris aurait fait sonner les cloches de ses églises et Londres aurait tiré des feux d'artifice...

  • Après avoir félicité Joe Biden, l'ancien président George Bush a toutefois souligné que Donald Trump avait «le droit de demander des recomptages et de déposer des recours en justice», ce qui permettra selon lui de trancher tous les problèmes en suspens.

  • Sur Twitter, le président américain Donald Trump a lancé la contre-attaque. Dans une série de messages, il rappelle la décision de la Cour Suprême de séparer les bulletins en Pennsylvanie qui sont arrivés après la date limite, estimant qu'il était nécessaire de s'assurer de la validité de tous les bulletins. Faute de quoi, cela pourrait selon lui fortement impacter le scrutin.

    «S'il existe un problème d'authentification [des bulletins], cela affecterait sérieusement l'ensemble de l'élection», déclare-t-il ainsi, citant l'avocat Jonathan Turley.

    «Nous pensons que ces gens sont des voleurs. Les machines [à voter] dans les grandes villes sont corrompues. Cette élection a été volée», a-t-il encore écrit, reprenant les propos de Newt Gingrinch.

  • Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a assuré que son pays était prêt au dialogue avec la nouvelle administration américaine annoncée victorieuse dans les médias.

  • L'opposant russe Alexeï Navalny a écrit sur Twitter un message de félicitations à l'adresse de Joe Biden et de sa colistière Kamala Harris : «Félicitations à Joe Biden et Kamala Harris pour la victoire et aux Américains pour la définition d'un nouveau leadership lors d'élections libres et équitables.» «C'est un privilège qui n'est pas disponible pour tous les pays», a-t-il ajouté, précisant être «dans l'attente du nouveau niveau de coopération entre la Russie et les États-Unis».

  • Svetlana Tikhanovskaïa, ancienne candidate malheureuse à l'élection présidentielle en Biélorussie, arrivée deuxième lors du scrutin du 9 août avec 10,1% des suffrages, a félicité Joe Biden dans un message diffusé sur Telegram.

    «Le monde entier a regardé les élections aux Etats-Unis, un pays avec une démocratie qui fonctionne [...] Il y avait une véritable compétition d'idées, de programmes et d'équipes, contrairement au Belarus, où les votes aux élections sont tout simplement volés, alors qu'aux Etats-Unis le vote de chaque électeur est pris en compte», a expliqué celle qui se trouve à Vilnius, en Lituanie.

  • Il faudra attendre le 5 janvier prochain, et une élection partielle dans l'Etat de Géorgie, pour savoir si le Parti démocrate sera en mesure de prendre le contrôle du Sénat sans lequel il lui sera très difficile de gouverner si l'élection de Joe Biden est confirmée.

    Le sénateur républicain David Perdue sera opposé au démocrate Jon Ossoff et la sénatrice républicaine Kelly Loeffler à Raphael Warnock.

    En cas de victoire des démocrates dans ces deux duels, le Sénat serait équitablement distribué entre les deux partis et il reviendrait alors, comme le stipule la Constitution, au vice-président de trancher en cas d'égalité.

Découvrir plus

Les citoyens américains sont appelés aux urnes ce 3 novembre dans le cadre de l'élection présidentielle 2020, qui voit s'opposer le président sortant républicain Donald Trump et le candidat démocrate Joe Biden.   

Crise sanitaire du coronavirus oblige, près de 100 millions d'Américains ont choisi le vote par anticipation (en personne ou par correspondance, une méthode pourtant contestée par le camp républicain). Des dizaines d'autres sont attendus physiquement ce 3 novembre. L'incertitude, notamment autour du délai de publication des résultats, entoure ce scrutin inédit, dans un contexte de tensions accrues entre partisans et opposants du dirigeant des Etats-Unis. Suivez sur RT France les premiers résultats de l'élection présidentielle américaine, les déclarations des candidats et les dernières informations sur le déroulement du vote. Si Joe Biden part largement favori dans les sondages, Donald Trump espère bien réitérer l'exploit de 2016 lors duquel il avait déjoué tous les pronostics pour remporter le scrutin.

Retrouvez la page spéciale de RT France consacrée à la présidentielle américaine 2020

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix