L’OTAN envisage de créer de quartiers généraux en Hongrie et en Slovaquie et augmentera ses forces

Le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg Source: Reuters
Le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg

L’OTAN planifie d’élargir sa présence en Europe de l’Est en renforçant sa Force de réaction jusqu’à 40 000 militaires et en créant deux quartiers généraux de plus, en Hongrie et en Slovaquie, a annoncé le secrétaire général de l’alliance.

En qualifiant ce renforcement de plus grand «depuis la fin de la guerre froide», Stoltenberg a dit que l’alliance avait augmenté le nombre de ses exercices et était déjà prête à installer six quartiers généraux plus petits en Europe de l’Est.

«Aujourd’hui, j’attends que nous approuvions l’établissement de ces deux quartiers généraux supplémentaires, en Hongrie et en Slovaquie. Ils assureront que nos forces peuvent agir vite et efficacement si elles devaient être déployées», a dit Jens Stoltenberg lors d’une conférence de presse jeudi.

L'alliance donnera aussi son approbation finale au concept : «Rendre la force de réaction de l'Otan plus importante, plus rapide et plus efficace»

Selon les agences d’information russes TASS et RIA Novosti, la Force de réaction pourrait être portée à 40 000 hommes.

Crée en 2003, la Force de réaction de l’OTAN est un dispositif militaire force qui peut être déployé rapidement, constitué de forces terrestres, navales, aériennes et spéciales. Elle est vouée à effectuer un large éventail de missions, dont la réponse immédiate, la gestion de crises, les opérations de maintien de la paix, l’aide en cas de catastrophe naturelle et la protection d’infrastructures de grande importance.

Selon Stoltenberg l’alliance militaire fait face à un grand nombre de défis. L'un d’eux est la crise des réfugiés qualifiée de «résultat tragique de la tourmente que nous voyons dans le Sud».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales