Libye : accord de cessez-le-feu «historique» entre les belligérants

Libye : accord de cessez-le-feu «historique» entre les belligérants© REUTERS/Esam Omran Al-Fetori
Les stigmates des combats à Benghazi.
Suivez RT France surTelegram

La Libye est divisée entre des factions rivales depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011. Les belligérants, qui se rencontraient ce 23 octobre à Genève dans le cadre du processus de paix, ont annoncé un accord de cessez-le-feu permanent.

L'ONU a annoncé ce 23 octobre que les belligérants étaient parvenus à un accord de cessez-le-feu permanent en Libye. L'organisation internationale a salué un «exploit historique» ainsi qu'«un tournant important vers la paix et la stabilité en Libye». Les autorités rivales s'étaient mises autour de la table à Genève cinq jours plus tôt dans le cadre de pourparlers de paix.

Deux gouvernements revendiquent le pouvoir sur le pays : le Gouvernement d'union nationale (GNA) de Fayez al-Sarraj, basé à Tripoli et reconnu par l'ONU, mais aussi les forces du maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l'Est libyen. 

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi, mort en 2011 à l'issue d'une opération militaire de l'OTAN à laquelle ont notamment pris part la France et les Etats-Unis, le pays a sombré dans le chaos. Des combats se sont ainsi poursuivi entre factions rivales, en parallèle de la montée en puissance du groupe terroriste Daesh. 

Dans deux communiqués distincts le 21 août, les autorités rivales avaient déjà annoncé un cessez-le-feu sur tout le territoire, mais celui-ci n'était pas parvenu à mettre un terme aux combats, qui ont fait des centaines de morts et poussé à la fuite des dizaines de milliers de personnes.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix