Des policiers israéliens parmi les lanceurs de pierres palestiniens ? (Images violentes)

Des policiers israéliens se mêlant à des lanceurs de pierres palestiniens.© Capture d'écran @sakirkhader
Des policiers israéliens se mêlant à des lanceurs de pierres palestiniens.

Une vidéo publiée par un cameraman de l'AFP montre des personnes qui seraient des policiers israéliens se mêler à des lanceurs de pierres palestiniens avant de tirer sur ces derniers, puis d'aider des soldats à les interpeller sans ménagement.

Les policiers israéliens se déguisent-ils pour passer inaperçus au milieu des lanceurs de pierres palestiniens ? Visiblement oui, à en croire une vidéo publiée sur Twitter par le journaliste vidéo de l’AFP Andrea Bernardi.

Attention, cette vidéo contient des images de violence : 

Dans ces images, filmées le 7 octobre à Ramallah et qui peuvent choquer, on distingue parfaitement cinq hommes, keffieh sur la tête, habillés en civil, se mêler à quelques lanceurs de pierres qui visent des soldats israéliens. Quelques instants plus tard, ces hommes sortent des armes de poing et visent alors des Palestiniens en colère dans la capitale de la Cisjordanie.

Quelques secondes plus tard, après de nombreux coups de feu – certains en l’air, pour faire fuir les Palestiniens, d’autres plus directs –  ils sont rejoints par des soldats israéliens qui interpellent, très violement, deux hommes. Au passage, ces hommes qui seraient des policiers jettent des pierres en direction des Palestiniens.

Les prisonniers sont ensuite emmenés derrière des véhicules de l’armée, où les policiers s'étaient réfugiés quelques secondes plus tôt.

Selon l’auteur de cette vidéo, les policiers israéliens auraient blessé trois hommes par balles. On distingue d’ailleurs sur les imagesun homme à terre, blessé par balles selon les reporters présents sur place, et pris en photo par un soldat israélien.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales