Arabie saoudite : une femme accusée de «diffamer la nation» pour avoir filmé son mari infidèle

Arabie saoudite : une femme accusée de «diffamer la nation» pour avoir filmé son mari infidèle© Fahad Shadeed Source: Reuters
Une femme saoudienne utilise son smartphone.

Une Saoudienne qui a filmé son mari en train de la tromper avec une femme de ménage pourrait se retrouver derrière les barreaux pour «diffamation de la nation».

En Arabie saoudite, une femme qui avait surpris son mari en train de faire des avances plus qu’appuyées à leur domestique, a décidé de se venger en filmant secrètement la scène et en postant la vidéo sur les réseaux sociaux.

Les images mises en ligne, qui montrent le mari en train de faire du gringue à la femme de ménage et de l’embrasser, ont très vite fait le tour de la toile saoudienne, suscitant de nombreuses réactions de soutien à la femme trompée, comme l’indique le journal Sada.

Ainsi, le blogueur Al Yamama a salué chaleureusement la femme pour son courage, ajoutant qu’il s’agissait de «la meilleure vengeance qu’on puisse imaginer».

Mais tout n’est pas si simple car cette vengeance pourrait porter préjudice à l’image de l’Arabie saoudite qui se veut irréprochable en matière de mœurs et de pudeur. Ainsi, selon Majid Qaroob, un avocat saoudien important, la femme pourrait être condamnée à une peine de prison d'un an ou d'une amende de 500 000 riyals saoudiens (120 000 euros).

Il explique en effet que, «la loi sur les crimes en matière de technologie de l'information prévoit des châtiments sévères envers toute personne utilisant des appareils électroniques de communication munis d’une caméra pour photographier une tierce personne dans le but de la diffamer».

Des millions de personnes travaillent comme domestiques dans les Etats du Golfe et beaucoup d'entre eux sont originaires de pays pauvres tels que les Philippines, l'Inde, le Sri Lanka et le Népal. Selon une étude du site saloudien Al Marsad, 54,3% des femmes domestiques en Arabie saoudite rêveraient d'épouser un Saoudien. 

En savoir plus : Los Angeles, quatre femmes accusent un prince saoudien d’agression sexuelle

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»