Kunduz, les humanitaires ont quitté la ville pour échapper aux combats

Kunduz, les humanitaires ont quitté la ville pour échapper aux combats
Les dégâts dans la ville de Kunduz (capture compte twitter)
Suivez RT France surTelegram

A l'heure actuelle, il n'y a plus d'agences humanitaires dans la ville de Kunduz. Le conflit en cours et la situation en ville sur le plan de la sécurité ont entraîné le transfert temporaire des ONG à l'extérieur de cette localité.

Sur place, la situation demeure critique pour la population civile. La majorité des marchés sont fermés. Des milliers de personnes sont déplacées. Les besoins humanitaires à l'intérieur de la ville sont largement inconnus en raison des difficultés qui empêchent d'y accéder.

En savoir plus: Un haut-gradé américain en Afghanistan reconnaît que les USA ont visé par erreur l’hôpital de Kunduz

Dans la région pourtant, certaines des organisations gouvernementales ou non, dont le Programme alimentaire mondial (PAM), disposent de stocks qu'elles tentent de distribuer de façon sporadique compte tenu des possibilités restreintes d'accès à cette localité afghane.

Mais toutes ces organisations humanitaires souhaitent revenir à Kunduz dès que leur sécurité sera garantie, afin de venir en aide à la population.

En savoir plus: Afghanistan : les Américains obligés de revoir leur plan...et de pérenniser leur présence sur place

Les ONG ont pourtant payé le prix fort dans cette ville qui a été l'objet d'une bataille féroce entre les talibans et les forces afghanes, soutenues par les forces de la coalition dirigée par l'OTAN. L'hôpital de Médecins sans frontières avait en effet été touché par un bombardement américain le 3 octobre. 22 personnes avaient trouvé la mort dans cet incident tragique. L'ONG avait alors qualifié la frappe de «crime de guerre» et exigé une enquête indépendante. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix