Donald Trump veut désigner un nouveau juge à la Cour suprême dans la semaine

- Avec AFP

Donald Trump veut désigner un nouveau juge à la Cour suprême dans la semaine© JIM WATSON Source: AFP
Une femme monte les marches de la Cour suprême des Etats-Unis, le 15 juin 2020 à Washington, DC. (image d'illustration).

Trois jours après le décès de la juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg, Donald Trump a annoncé qu'il désignerait une femme à ce poste cette semaine. Une nomination qui pourrait ancrer durablement l'institution du côté conservateur.

Le président américain Donald Trump a déclaré ce 21 septembre qu'il désignerait dès cette semaine un nouveau juge pour la Cour suprême des Etats-Unis afin de succéder à Ruth Bader Ginsburg («RBG»).

«Je l'annoncerai vendredi [25 septembre] ou samedi [26 septembre] et le travail commencera. Mais espérons que cela ne demandera pas trop de travail», a-t-il fait savoir dans un entretien à la chaîne conservatrice Fox News.

Le locataire de la Maison Blanche a ensuite précisé vouloir attendre, avant de lancer le très politisé processus de succession, la fin des cérémonies funéraires de la juge Ruth Bader Ginsburg, icône féministe et progressiste, décédée le 18 septembre à 87 ans des suites d'un cancer.

Donald Trump a par ailleurs estimé que le Sénat, où les républicains disposent d'une courte majorité de 53 élus sur 100, avait «largement le temps» de confirmer la nomination d'un nouveau juge avant l'élection présidentielle du 3 novembre.

«Le vote final [du Sénat] devra se tenir avant l'élection [présidentielle]. Nous avons largement le temps», a déclaré le président américain sur Fox News. 

Candidat à sa succession, Donald Trump a fait savoir au cours du week-end qu'il comptait nommer rapidement «une femme très talentueuse» pour la remplacer.

Deux sénatrices républicaines refusent de voter pour nouveau un juge à la Cour suprême avant la présidentielle

Cependant, la nomination d'un nouveau juge à la Cour suprême des Etats-Unis ne sera pas simple pour le président américain. En effet, une sénatrice républicaine, Lisa Murkowski, a déclaré le 20 septembre qu'elle ne voterait pas pour nommer un juge à la Cour suprême américaine avant la présidentielle du 3 novembre, contrairement aux injonctions de Donald Trump. 

«Depuis des semaines, je dis que je ne soutiendrai pas la nomination d'un juge à la Cour suprême si près de l'élection», a rappelé l'élue de l'Alaska dans un communiqué transmis à l'AFP. «Tristement, ce qui n'était qu'hypothétique est devenu réalité» avec la mort de la magistrate progressiste Ruth Bader Ginsburg, «mais ma position n'a pas changé», a ajouté Lisa Murkowski.

L'équation politique s'annonce délicate pour Donald Trump. Outre Lisa Murkowski, une autre sénatrice républicaine, Susan Collins, s'est dite opposée à un vote avant le scrutin.

Le chef de la majorité républicaine à la chambre haute du Congrès, Mitch McConnell, avait quant à lui indiqué dès le 18 septembre que le Donald Trump «aura droit à un vote dans l'enceinte du Sénat des Etats-Unis». 

Lisa Murkowski rappelle par ailleurs qu'elle avait soutenu cette position en 2016. «Nous sommes aujourd'hui encore plus près de l'élection – moins de deux mois – et je pense que la même règle doit s'appliquer», a-t-elle fait savoir.

La sénatrice s'était déjà abstenue en 2018 lors du vote de confirmation du juge Brett Kavanaugh, choisi par Donald Trump pour entrer à la Cour suprême. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»