Trump et Netanyahou annoncent la normalisation des relations entre Israël et Bahreïn

Trump et Netanyahou annoncent la normalisation des relations entre Israël et Bahreïn© KEVIN LAMARQUE Source: Reuters
Le président américain Donald Trump

Un mois après l'accord historique entre les Emirats arabes unis et Israël, le président américain Donald Trump a annoncé que Bahreïn et l'Etat hébreu allaient à leur tour normaliser leurs relations.

«Encore une percée historique aujourd'hui !» : dans un message publié sur Twitter ce 11 septembre, le président américain Donald Trump a annoncé qu'Israël et Bahreïn allaient normaliser leurs relations. «Nos deux grands amis Israël et Bahreïn ont conclu un accord de paix», a ajouté le locataire de la Maison Blanche.

Un communiqué publié par le chef d'Etat américain précise que le «rétablissement total des relations diplomatiques» entre les deux Etats constituait une «avancée historique pour la paix au Moyen-Orient».

Cette annonce a été confirmée au même moment par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou. «Citoyens d'Israël, je suis ému de vous informer que ce soir, nous parviendrons à un autre accord de paix avec un autre pays arabe, Bahreïn. Cet accord s'ajoute à la paix historique avec les Emirats arabes unis», a-t-il déclaré en hébreu dans un communiqué.

Khaled al-Khalifa, un conseiller du roi de Bahreïn, s'est félicité de cet accord, estimant qu'il allait contribuer à «la sécurité, la stabilité et la prospérité» de la région. Cette initiative «envoie un message positif et encourageant au peuple d'Israël, qu'une paix juste et globale avec les Palestiniens est la meilleure voie», a-t-il indiqué dans un tweet.

L'Autorité palestinienne et le mouvement islamiste Hamas ont en revanche fustigé cette décision. «L'accord entre Bahreïn et Israël est un coup de poignard dans le dos de la cause palestinienne et du peuple palestinien», a déclaré à l'AFP Ahmad Majdalani, ministre des Affaires sociales de l'Autorité palestinienne. Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a dénoncé une «agression» portant un «grave préjudice» à la cause palestinienne.

Le 13 août, Israël avait annoncé la normalisation de ses relations diplomatiques avec les Emirats arabes unis, via un accord négocié par les Etats-Unis. Quelques jours plus tard, le 29 août, l'agence de presse officielle émiratie Wam annonçait que les Emirats arabes unis avaient abrogé par décret la loi de boycott d'Israël.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»