La France et l'Allemagne vont accueillir les migrants mineurs du camp grec ravagé par le feu

- Avec AFP

La France et l'Allemagne vont accueillir les migrants mineurs du camp grec ravagé par le feu© Alkis Konstantinidis Source: Reuters
Les migrants reçoivent des tomates lors d'une distribution de nourriture à la suite d'un incendie dans le camp de Moria sur l'île de Lesbos, Grèce, le 10 septembre 2020.

Angela Merkel a annoncé le lancement d'une initiative franco-allemande afin de permettre l'accueil dans l'Union européenne de migrants mineurs qui se trouvaient dans le camp grec de Moria sur l'île de Lesbos, ravagé par un incendie.

Deux jours après le gigantesque incendie qui a ravagé le camp de migrants de Moria sur l'île grecque de Lesbos, la chancelière allemande Angela Merkel a annoncé le lancement d'une initiative franco-allemande afin de permettre l'accueil dans l'UE de migrants mineurs qui s'y trouvaient.

«L'Allemagne et la France vont y participer, j'espère aussi d'autres Etats membres», a-t-elle déclaré lors d'une conférence à Berlin, estimant aussi que le drame du camp de Moria doit pousser les pays de l'UE à aboutir à une politique migratoire commune, qui «n'existe pas», selon les paroles de la chancelière.

La chancelière n'a pas directement précisé le nombre de jeunes concernés. Mais elle a fait référence à un groupe de mineurs transférés de l'île de Lesbos à la Grèce continentale, qui s'élève selon l'Organisation mondiale pour les migrations à 406 jeunes non accompagnés. Chiffre confirmé par une source proche du dossier cité par AFP. Dans la soirée suivant la déclaration, les Pays-Bas ont proposé d'accueillir cent migrants de Moria. Rappelons que le camp de Moria abritait plus de 12 000 migrants, chiffre qui dépasse largement les capacités d'accueil de celui-ci.

Appel à la solidarité

«Il faut à présent avant tout apporter une aide immédiate, garantir une meilleur hébergement des gens sur place (...) et parallèlement j'ai proposé au Premier ministre grec d'accueillir les réfugiés mineurs» transférés en Grèce continentale, a expliqué la chancelière allemande. «Il s'agit d'un premier pas», a-t-elle poursuivi, «d'autres devront suivre», soulignant que les Européens ne devaient pas laisser les pays du sud, comme la Grèce ou l'Italie, porter tout le fardeau de la migration.

Des milliers de migrants sur l'île grecque de Lesbos se sont retrouvés sans abri après un énorme incendie qui a ravagé Moria, le plus grand et sordide camp de réfugiés de Grèce, où ils s'entassaient. «Au fond nous savons que les gens là bas (à Lesbos) vivent dans des conditions indignes et l'incendie nous a une nouvelle fois montré le problème (...)», a insisté Angela Merkel.

Le chef de l'Etat français Emmanuel Macron s'est également entretenu avec le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a fait savoir l'Elysée. «La France apportera tout l'appui nécessaire et participera, en coordination avec l'Allemagne, à la relocalisation des mineurs du camp incendié», a dit la présidence.

Dans la matinée en Corse, Emmanuel Macron avait également déclaré avoir eu des échanges avec la chancelière allemande à ce sujet. «Nous essayons d'engager le maximum de pays européens pour accueillir des réfugiés, en particulier des mineurs», avait-il précisé.

A Bruxelles, la Commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson a de son côté confirmé des discussions en cours à ce sujet entre Etats membres de l'UE.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»