L'opposant russe Alexeï Navalny sorti du coma artificiel, selon l'hôpital

L'opposant russe Alexeï Navalny sorti du coma artificiel, selon l'hôpital© Yuri Kabobnov Source: AFP
L'opposant politique russe Alexeï Navalny, le 29 septembre 2019, à Moscou. (Image d'illustration)

L'hôpital berlinois de la Charité annonce que l'opposant russe Alexeï Navalny, victime présumée de l'empoisonnement à l'agent neurotoxique, est sorti du coma artificiel.

L'opposant russe Alexeï Navalny placé dans le coma artificiel depuis le 20 août dernier, va mieux et répond quand on lui parle, annonce l'hôpital de Berlin cité par les agences de presse.

Ses médecins ne peuvent exclure des conséquences à long terme de l'empoisonnement dont Berlin le dit victime, précise l'hôpital berlinois dans un communiqué.

L'opposant russe, âgé de 44 ans, a été victime d'un malaise le 20 août à bord d'un avion entre la Sibérie et Moscou après avoir bu du thé à l'aéroport. Hospitalisé dans un premier temps à Omsk, en Sibérie, il a été transféré le 22 août en Allemagne, où les autorités ont acquis la certitude qu'il avait été victime d'un empoisonnement.

L'opposant, victime d'un présumé empoisonnement, «réagit quand on lui parle», a également indiqué l'établissement où il est soigné depuis le 22 août. Son «état de santé (...) s'est amélioré», a souligné l'hôpital, l'un des plus réputés en Europe, tout en affirmant comme les fois précédentes que des séquelles à long terme «de ce lourd empoisonnement» n'étaient «pas à exclure» rapporte l'AFP.

Passe d'armes entre Moscou et Berlin

La chancelière Angela Merkel a déclaré que son gouvernement était parvenu à la conclusion que l'opposant russe avait été victime d'un empoisonnement par un produit de la famille du Novitchok, un agent neurotoxique mis au point par l'armée soviétique dans les années 1970-1980 et déjà utilisé contre Sergueï Skripal, un ex-espion russe, et sa fille en Angleterre en 2018.

L'affaire menace désormais l'avenir du projet de gazoduc Nord Stream 2 qui doit acheminer du gaz russe en Europe : Heiko Maas, le ministre allemand des Affaires étrangères, a déclaré qu'un refus de coopération de Moscou contraindrait Berlin à retirer son soutien au projet indique l'agence Tass.

En commentant cette déclaration, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que Moscou était prêt à coopérer pleinement avec l'Allemagne afin d'établir toutes les circonstances entourant l'affaire Navalny. Avant que le blogueur ne soit transporté en Allemagne, les tests médicaux n'avaient détecté aucune trace de substances toxiques dans son corps, a ajouté Peskov. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a quant à elle déclaré que le ministère allemand des Affaires étrangères n'avait fourni aucune preuve d'empoisonnement à l'ambassadeur de Russie rapporte Tass. Le 20 août, un avion transportant Navalny avait effectué un atterrissage d'urgence dans la ville russe d'Omsk après que le blogueur s'était soudain senti malade en plein vol. Navalny a été transporté à l'hôpital dans le coma et a été placé sous respiration artificielle. Le 22 août, il a été transporté par avion en Allemagne pour y être soigné à l’hôpital Charite de Berlin.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»