Navalny : la justice russe se penche sur la possibilité d'une tentative de meurtre

Navalny : la justice russe se penche sur la possibilité d'une tentative de meurtre© Alexandre Kriazhev Source: Sputnik
Une ambulance transportant Alexeï Navalny à Omsk, 22 août 2020

Le Comité d'enquête de Russie a chargé une de ses branches locales de vérifier les affirmations des partisans d'Alexeï Navalny faisant état d'une tentative d'assassinat. Les soutiens de l'opposants estiment que cette démarche est insuffisante.

Le Comité d'enquête de Russie a demandé à l'une de ses branches régionales en Sibérie de se pencher sur les affirmations des proches d'Alexeï Navalny concernant la possibilité d'une tentative de meurtre visant l'opposant. C'est ce qu'a annoncé ce 4 septembre Evguenia Nikolaeva, juge du tribunal de l'arrondissement Basmanny de Moscou, cité par l'agence de presse RIA Novosti.

Une autre plainte rejetée

Viatcheslav Goumadi, l'avocat du Fonds de lutte contre la corruption (FBK) fondé par Navalny, avait auparavant déposé une requête auprès du Comité d'enquête au sujet d'une «tentative de meurtre et une atteinte à la vie d'une personnalité publique».

Mais, dénonçant l'inaction du Comité, il s'était tourné vers le tribunal de l'arrondissement Basmanny de Moscou, qui a pour sa part rejeté sa plainte, comme le rapporte RIA. 

«Aucun signe de ce crime n'a été identifié, il n'y a aucune raison pour l'ouverture d'une information judiciaire», a déclaré une source proche des force de l'ordre citée par l'agence TASS le 2 septembre.

Les partisans de l'opposants, eux, ne décolèrent pas. Kira Iarmych, porte-parole d'Alexeï Navalny, a estimé que la justice russe usait de subterfuges pour retarder l'ouverture d'une information judiciaire à proprement parler. «[Ils font] tout pour ne pas ouvrir une enquête», a-t-elle affirmé sur Twitter.

La veille, l'UE avait appelé Moscou à enquêter sur l'empoisonnement présumé de l'opposant russe, Alexeï Navalny, et n'excluait pas des sanctions. «Le gouvernement russe doit faire tout son possible pour mener une enquête approfondie sur ce crime en toute transparence», a ainsi déclaré dans un communiqué le représentant de l'UE pour la diplomatie, Josep Borrell, cité par l'AFP, au nom des 27 Etats membres.

L'état de santé d'Alexeï Navalny reste grave mais continue de s'améliorer, d'après une communication le 2 septembre de l'hôpital berlinois de la Charité, où il est soigné. Il reste néanmoins toujours sous assistance respiratoire selon l'hôpital. Ce même jour, le gouvernement allemand a déclaré que les tests médicaux auxquels l'opposant russe Alexeï Navalny avait été soumis montraient qu'il avait été empoisonné à l'aide d'un agent neurotoxique de type «Novitchok». Des conclusions qui vont à l'encontre de celles des médecins russes de Moscou et Omsk (où Alexeï Navalny avait dans un premier temps été hospitalisé). Selon ces derniers, aucune trace d'empoisonnement n'a été découverte.

Pointées du doigt par les Occidentaux, les autorités russes déplorent que l'Allemagne n'ait pas répondu à la demande de coopération à l'enquête adressée par la Russie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»