Tensions en Méditerranée : la Turquie mène des exercices militaires avec la marine américaine

- Avec AFP

Tensions en Méditerranée : la Turquie mène des exercices militaires avec la marine américaine© Adem ALTAN Source: AFP
Le drapeau national de la Turquie flotte alors que des soldats turcs participent à un exercice de recherche et de sauvetage militaire avec des hélicoptères et des navires près de Magosa, à Chypre, le 12 juin 2019 (image d'illustration).

Alors que la Grèce, la France, l'Italie et Chypre conduisent un exercice militaire conjoint en Méditerranée orientale, la Turquie a également annoncé mener «des exercices d'entraînement militaire» avec la marine américaine dans la même zone.

Des navires militaires turcs ont mené ce 26 août des exercices militaires avec un destroyer américain en Méditerranée orientale, selon Ankara cité par l'AFP, dans un contexte de tensions croissantes entre la Turquie et la Grèce dans cette région.

«La frégate turque TCG Barbaros et la corvette TCG Burgazada ont mené des exercices d'entraînement militaire avec le contre-torpilleur américain USS Winston S. Churchill», a annoncé le ministère turc de la Défense sur Twitter, publiant des photos des bâtiments de guerre. Le ministère n'a toutefois pas fourni davantage de précisions sur cet exercice.

Ces manœuvres interviennent en pleine escalade des tensions entre Ankara et Athènes en Méditerranée orientale, où la découverte d'importants gisements gaziers ces dernières années a aggravé des disputes anciennes entre ces deux pays voisins concernant leurs frontières maritimes.

Sur le terrain, la situation semble explosive, Ankara et Athènes, deux membres de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) aux relations historiquement délicates, ayant mené les 25 et 26 août des manœuvres navales rivales.

La France et l'Italie ont aussi déployé des forces militaires en Méditerranée orientale ce 26 août pour un exercice commun avec la Grèce et Chypre.

En dépit des appels à la désescalade provenant de l'Europe, des Etats-Unis et de l'OTAN, le président turc Recep Tayyip Erdogan a mis en garde la Grèce ce 26 août lors d'un discours martial. «La Turquie ne fera "aucune concession" pour défendre ses intérêts gaziers en Méditerranée orientale», a-t-il affirmé, appelant la Grèce à se garder de commettre toute «erreur» qui mènerait à sa «ruine».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»