L'Autriche expulse un diplomate russe accusé d'espionnage, Moscou répond

- Avec AFP

L'Autriche expulse un diplomate russe accusé d'espionnage, Moscou répond© Sputnik / Alexey Vitvickii
L'ambassade russe à Vienne.

Visé par une affaire d'espionnage industriel, un diplomate russe a été expulsé d'Autriche. Moscou a «fermement protesté» contre son expulsion qu'elle juge «infondée», avant de renvoyer, en réponse, un diplomate de l'ambassade d'Autriche en Russie.

Après que l'Autriche a confirmé ce 24 août l'expulsion en cours d'un diplomate russe, après la parution d'informations dans la presse autrichienne évoquant son implication présumée dans une affaire d'espionnage industriel, la Russie, qui conteste ces informations, a annoncé le même jour l'expulsion d'un diplomate autrichien en réponse aux mesures prises par Vienne.

Ce 24 août, le tabloïd autrichien Kronen Zeitung a rapporté qu'un Russe en poste à Vienne comme diplomate devait quitter le pays d'ici au 1er septembre pour avoir «pratiqué de l'espionnage économique pendant des années avec l'aide d'un citoyen autrichien dans une entreprise de haute technologie». Le tabloïd autrichien précise par ailleurs que c'est «la première fois qu'un diplomate russe est déclaré persona non grata» en Autriche. 

L'ambassade de Russie «scandalisée»

«Un diplomate russe est en train d'être expulsé», a fait savoir à l'AFP un porte-parole du ministère autrichien des Affaires étrangères, avant d'ajouter : «Son comportement est en violation de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques. Nous ne ferons pas de commentaires sur d'autres détails.»

L'ambassade de Russie à Vienne a réagi dans la foulée sur Twitter, se disant «scandalisée par la décision des autorités [autrichiennes], infondée et dommageable à des relations constructives». «Nous sommes certains qu'une réponse appropriée de Moscou ne se fera pas attendre», a prévenu la représentation diplomatique russe.

«Partant du principe de réciprocité, un diplomate de l'ambassade autrichienne en Russie a été déclaré persona non grata», a précisé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué cité par l'AFP.

Cette décision russe a été signifiée à l'ambassadeur autrichien, convoqué ce 24 août au ministère russe des Affaires étrangères et auprès de qui Moscou a «fermement protesté» contre l'expulsion «infondée» du diplomate russe.

Fin des bonnes relations russo-autrichiennes ?

En juin 2020, un colonel à la retraite de l'armée autrichienne avait été reconnu coupable d'espionnage par la justice autrichienne et condamné à trois ans de prison ferme. D'après Vienne, il était en contact avec un officier de liaison russe.

Selon l'acte d'accusation cité par l'AFP, il est accusé d'avoir transmis durant un quart de siècle à Moscou des informations relatives au système d'armement autrichien ainsi qu'à l'organigramme des forces armées.

Réputée pour sa neutralité, l'Autriche cultive traditionnellement de bonnes relations diplomatiques avec la Russie, contrairement à de nombreux pays européens. Elle se veut un pont entre Est et Ouest et s'était distinguée de la Grande-Bretagne et d'une majorité d'Etats européens en mars 2018. Vienne avait en effet refusé d'expulser des diplomates russes en représailles à l'affaire Skripal, ancien agent double dont l'empoisonnement avait mis le feu aux relations entre plusieurs pays occidentaux et Moscou.

Alors que ses partenaires européens veillaient à conserver leurs distances avec le président russe, l'ancienne ministre des Affaires étrangères Karin Kneissl avait par exemple lancé à Vladimir Poutine une invitation privée à son mariage, en pleine présidence autrichienne de l'Union européenne. Cette initiative ne lui avait pas valu que des compliments.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»