Libye : le gouvernement d'union nationale et le Parlement de l'est annoncent un cessez-le-feu

Libye : le gouvernement d'union nationale et le Parlement de l'est annoncent un cessez-le-feu© Esam Omran Al-Fetori Source: Reuters
Un membre de l'Armée nationale libyenne (ANL) commandée par Khalifa Haftar, à l'ouest de Syrte, en Libye, le 19 août 2020. Photo prise le 19 août 2020. (illustration)
Suivez RT France surTelegram

Fayez al-Sarraj, chef du GNA libyen en lutte contre les forces du maréchal Khalifa Haftar, a annoncé ce 21 août un cessez-le-feu dans «tous les territoires» du pays. Un communiqué similaire a été simultanément publié par le Parlement de l'est.

Dans deux communiqués distincts, les autorités rivales de Libye ont annoncé un cessez-le-feu sur tout le territoire ce 21 août, ainsi que l'organisation d'élections prochainement – une «entente» saluée par l'Onu. 

Le Premier ministre Fayez al-Sarraj, qui dirige le gouvernement d'entente nationale (GNA), basé dans la capitale Tripoli et reconnu par l'ONU, «a ordonné à l'ensemble des forces militaires d'appliquer immédiatement un cessez-le-feu et d'interrompre toutes les opérations de combat sur l'ensemble du territoire libyen». Il a également appelé à la tenue d'«élections présidentielles et parlementaires en mars prochain sur une base constitutionnelle qui bénéficie du consensus de tous les Libyens», selon un communiqué publié sur Facebook.

Même chose pour Aguila Saleh, président du Parlement élu, basé dans l'est du pays, qui a ordonné à toutes les parties d'observer «un cessez-le-feu immédiat et l’arrêt de tous les combats sur tout le territoire libyen» et a annoncé des élections, sans avancer de date. Dans son communiqué, diffusé ce 21 août par la Mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul), Aguila Saleh ne mentionne pas la démilitarisation de Syrte et Joufra (est et sud-est de Tripoli) comme souhaité par Sarraj, mais propose l'installation d'un nouveau gouvernement à Syrte, ville située sur la ligne de front entre les deux forces rivales.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a salué des informations «importantes et positives» après l'annonce par les autorités rivales d'un cessez-le-feu en Libye et l'organisation prochaine d'élections.

Il est désormais «crucial que toutes les parties s'en tiennent à leurs déclarations. Tous les Libyens méritent une solution politique et le retour à la stabilité et à la paix», a-t-il écrit sur Twitter.

Pour sa part, l'ONU, par la voix de la Manul, a accueilli «chaleureusement l'entente» dans les déclarations du Premier ministre al-Sarraj et du président du Parlement, appelant à «la reprise du processus politique».

Depuis six ans, la Libye est coupée en deux, avec dans l'ouest le gouvernement d'entente nationale reconnu par les Nations unies, et dans l'est les forces rassemblées autour du maréchal Khalifa Haftar, soutenues par le Parlement élu en 2014, qui contrôlent la plupart des champs pétrolifères du pays.

Le camp de l'est est notamment soutenu par l'Egypte dont le président Abdel Fattah al-Sissi a rapidement salué ce 21 août l'annonce du cessez-le-feu. «Cette décision est une étape importante sur la voie d’un règlement politique et du rétablissement de la stabilité» dans ce pays, a déclaré le président égyptien sur Twitter.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix