Les Suédois à avoir rejoint Daesh sont plus nombreux que ceux qui se sont enrôlés dans la Waffen SS

Des combattants de Daesh© STRINGER Iraq Source: Reuters
Des combattants de Daesh

Depuis trois ans, 300 Suédois environ ont rejoint les groupes terroristes en Syrie en Irak, ont fait savoir les services de sécurité suédois. En comparaison, ils n’ont été que 180 à s’engager dans la Waffen SS lors de la Seconde Guerre mondiale.

40 Suédois ont déjà été tués dans les combats au Moyen-Orient, et environ 125 combattent encore en Syrie et en Irak, a reconnu Anders Thornberg, le chef des services de sécurité suédois (Säpo).

«C’est un très grand nombre», a confié Hans Brun, chercheur sur le contreterrorisme au Kings College de Londres, à l’agence de presse TT. «Comparez, par exemple, avec la Seconde guerre mondiale lors de laquelle il n’y eu que 180 volontaires suédois environ qui ont rejoint les SS», a-t-il déploré.

Ses propos ont rencontré un écho chez Anders Thornberg, qui avoue qu’un «nombre disproportionné» de terroristes provient de Suède par rapport à des pays «pays similaires».

Il est à noter que c’est la première fois que la Suède reconnait qu’elle recèle un si grand nombre de «terroristes potentiels». Jusqu’à présent, il n’y a eu qu’une quarantaine de personnes qui se sont rendues au Yémen, en Afghanistan et au Pakistan, a fait remarquer le chef des services de sécurité suédois.

De plus, 115 Suédois sont rentrés en Suède. Ce qui est plus inquiétant, c’est que ces personnes «sont parfois traitées comme des vedettes de rock ou deviennent des modèles pour les jeunes». «Nous faisons face à un défi historique», a conclu Anders Thornberg.

En savoir plus : Une recruteuse de Daesh arrêtée en Espagne, exhibée menottée à travers les rues

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales