Russie : des manifestants se mobilisent pour préserver de la destruction une montagne «sacrée»

Russie : des manifestants se mobilisent pour préserver de la destruction une montagne «sacrée»© Wikipedia
Le mont Kouchtau, Bachkortostan, Russie

Le 3 août, la Compagnie bachkire de sodium a entamé des travaux sur le mont Kouchtau afin d'en extraire du calcaire. Le projet mobilise contre lui des militants écologistes et les membres d'une minorité ethnique qui considère le site comme sacré.

Les autorités du Bachkortostan en Russie, région qui se situe à près de 1500 km à l'est de Moscou, ont suspendu les travaux menées par une entreprise de production chimique sur le mont Kouchtau, après de violents affrontements entre les manifestants, la police et des agents de sécurité privée.

Certains Bachkirs, groupe ethnique d'origine turque majoritairement sunnite vivant dans cette région, considèrent que cet immense bloc de calcaire est «sacré» et s'opposent donc au projet industriel sur ce site. Le Kouchtau est l'un des quatre «chikhans» du Bachkortostan, des sommets solitaires, entourés de steppe plate. Des militants écologistes dénoncent également le projet au nom de la préservation de l'environnement.

En effet, en août 2019, la Compagnie bachkire de sodium (BSC), l'une des plus grandes entreprises du secteur de la chimie en Russie, a obtenu l'autorisation d'extraire du calcaire sur le mont Kouchtau. Sans accès à de nouvelles roches, l'entreprise pourrait fermer en 2022 en raison d'un manque de matières premières, menaçant ainsi de nombreux emplois dans la ville la plus proche Sterlitamak, selon l'agence RIA Novosti.

Cette autorisation a indigné certains habitants de la région qui craignent que le Kouchtau ne connaisse le même sort que l'un des quatre autres chikhans, le Chakhtau, qui a été exploité par l'entreprise depuis les années 1950 et a aujourd'hui complètement disparu.

Russie : des manifestants se mobilisent pour préserver de la destruction une montagne «sacrée»© Timour Salikhov, site ufa1.ru
La site où se trouvait le mont Chakhtau, Bachkortostan, Russie

Selon les médias russes, des manifestations contre le projet industriel de BSC sur le mont Kouchtau se déroulent dans la République depuis le 3 août, lorsque l’entreprise a entamé ses travaux d'exploration géologique. Des activistes écologistes ont installé un camp au pied de la montagne, voulant empêcher la déforestation et le travail d'engins lourds. 

Le 16 août, les défenseurs du Kouchtau se sont affrontés aux forces de l'ordre et aux membres d'une société de sécurité privée. Une chaîne Telegram intitulée «KouchTau online» rapporte que les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène et de matraques contre les manifestants mais le service de presse de Rosgvardia, la garde nationale de Russie, également mobilisée lors de la confrontation, a démenti ces accusations. «Les représentants de Rosgvardia assistent les forces de l'ordre pour assurer la sécurité publique afin d'éviter que le conflit ne dégénère en désordre civil et [ils] agissent exclusivement dans le cadre de la loi. Aucun moyen spécial n'a été utilisé», a affirmé le représentant du service de presse de Rosgvardia cité par l'agence RIA Novosti.

Ces affrontements entre les manifestants et garde nationale peuvent être vus dans une vidéo diffusée par la chaîne Telegram KouchTau On-line, le 16 août. Selon cette même source, plusieurs milliers de personnes se sont mobilisées pour défendre le lieu «sacré». 

Entre 70 et 90 personnes ont été arrêtées par la police durant le dernier week-end de confrontation, selon Tass.

Une autre chaîne YouTube, «Sota Vision», a également diffusé le 16 août une vidéo sur laquelle on voit les confrontations violentes entre les défenseurs du Kouchtau, les forces de l'ordre et les agents de sécurité privée de la société BSC. 

A la suite de ces affrontements, le dirigeant du Bachkortostan, Radiï Khabirov, s'est adressé aux manifestants en les rassurant que le développement du projet industriel sur le site naturel serait suspendu jusqu'à ce qu'un compromis soit trouvé. «Arrêtez de vous battre ! Cela n'apporte rien de bon à qui que ce soit. [...] Je vous prose cela : aujourd'hui, tout le monde quitte la montagne. BSC part et vous partez. Je vous donne à tous ma parole que personne ne montera sur cette montagne tant que nous n'aurons pas trouvé une solution de compromis», a déclaré Radiï Khabirov en s'adressant aux manifestants, cité par le site du quotidien russe Komsomolskaïa Pravda.

Après les nombreuses confrontations qui se déroulent depuis début août, il a été annoncé qu'une rencontre de Khabirov avec les défenseurs du Kouchtau aurait lieu le 21 août. 

Par ailleurs, le 19 août, Khabirov, cité par l'agence TASS, a déclaré que les autorités de la république Bachkortostan envisageaient de racheter une participation majoritaire dans BSC (actuellement l'État détient 38% des actions de la société) afin de sauver l'entreprise. Le président de la République du Bachkortostan (ou Bachkirie) a qualifié d'indispensable le soutien de l'entreprise. 

Un site clé du patrimoine naturel du Bachkortostan

Le mont Kouchtau, formé il y a plus de 230 millions d'années dans la mer tropicale qui couvrait ce territoire, n'est pas seulement un lieu symbolique et sacré pour une partie des locaux : il appartient aussi au patrimoine naturel de la République de Bachkirie. La montagne solitaire est en effet inscrite dans la liste des sites géologiques d'importance internationale Geosites, sous l’égide de l'ONG Association européenne pour la conservation du patrimoine géologique ProGEO, selon l'agence d'information en ligne Ura.ru. Des scientifiques bachkirs attirent également attention sur le fait que le Kouchtau constitue un «refuge» pour plus de 1 000 espèces d'animaux et de plantes, ces inquiétudes ont été rapportées en décembre 2019 par le site d'information de la République du Bachkortostan proufu.ru

L'ONG de défense de l'environnement Greenpeace a soutenu les manifestants en soulignant que le territoire du Kouchtau abritait plusieurs espèces d'animaux, de plantes et de champignons répertoriés dans la Liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature. En s'adressant au procureur général de Russie Igor Krasnov, l’organisation a demandé d'intervenir dans la situation autour du chikhan Kouchtau et de prendre les mesures nécessaires pour empêcher les actions illégales. 

Voir cette publication sur Instagram

Ко мне обращаются мои друзья, жители Башкирии и все, кому не безразлична судьба шихана (горы) Куштау которую планируют разобрать до основания. На моем веку я уже наблюдал подобное событие во времена СССР в далеких 60-70 годах, когда у нас в Приморском крае, в Находке, в устье реки Сучан была уничтожена аналогичная гора - Брат. Это такой же древний риф, возрастом примерно 250 миллионов лет, только на берегу Японского моря. Миллионы лет в этом месте находились две горы, две природные доминанты Брат и Сестра. Во время стройки глубоководного порта Находка было принято решение взорвать гору Брат и устроить там карьер для добычи щебня. В конце 70-х добычу щебня прекратили, но изуродованная гора стоит на пересечении дорог и немым укором напоминает нам всем, как бездумно и варварски мы относимся к природному ландшафту нашей страны. И уже ничего не сделаешь. Искусственно нарастить вершину невозможно. Сегодня 21 век, в другом регионе нашей страны идёт борьба за сохранение горы Куштау. «Башкирская содовая компания» планирует извлекать породу шихана для производства соды. Эту соду мы съедим, используем и забудем, а красивой горы, природного явления возрастом 230 млн лет не будет, как не стало множества других произведений, созданных Природой. Ну ладно, в прошлом и позапрошлом веке человек осваивал, добывал, взрывал – но мы же повзрослели, мы видим, что раны на теле Земли будут напоминать нам и нашим детям о поступках продиктованных сиюминутной выгодой (в масштабах возраста этих гор – это миг). Жила же страна без соды добытой из горы Куштау, уверен, проживет и дальше. Поддерживаю всех неравнодушных людей, активистов, кто борется и рискует собой, отстаивая и сохраняя красоту Башкортостана и России. Я дважды поднимался на Эверест, но ни разу не восходил на шихан - древний коралловый риф. Планирую приехать в республику Башкортостан с друзьями и совершить восхождение на гору Куштау! Чтобы увидеть и запечатлеть красоту региона с высоты птичьего полёта. Возьму с собой небольшой холст, краски и напишу этюд. #куштау #kushtau #куштаубудетжить

Une publication partagée par Федор Конюхов (@fedorkonyukhov) le

En faveur de la conservation du mont Kouchtau se prononcent non seulement une partie de la population bachkire et des militants écologistes, mais également des personnalités publiques russes comme le leader du groupe de musique DDT Iouri Chevtchouk, la chanteuse Sati Kazanova, le comédien Maxime Galkine et le célèbre voyageur Fiodor Konioukhov. 

Olga Pominova

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»