Biden et «l'autocrate» Erdogan : Ankara dénonce l'interventionnisme du candidat démocrate

Biden et «l'autocrate» Erdogan : Ankara dénonce l'interventionnisme du candidat démocrate© Olivier DOULIERY Source: AFP
Vidéo
Le candidat démocrate à la présidentielle et ancien vice-président américain Joe Biden à Wilmington, Delaware, le 12 août 2020 (image d'illustration).

Dans une vidéo du New York Times, qui a enflammé les réseaux sociaux, le candidat démocrate à la présidentielle américaine Joe Biden s'en est pris ouvertement au président turc Erdogan, qu'il a qualifié d'«autocrate», au grand dam d'Ankara.

A moins de trois mois des élections présidentielles américaines, le candidat démocrate Joe Biden se trouve au cœur d'une polémique mettant à mal sa crédibilité sur la scène internationale. Après «l'affaire ukrainienne» et ses propos tenus sur la communauté afro-américaine lors d'une interview télévisée, une vidéo montrant le septuagénaire critiquant ouvertement la Turquie et apostrophant le président turc Recep Tayyip Erdogan a enflammé les réseaux sociaux et suscité l'ire d'Ankara.

Nous devrions avoir une approche très différente avec [Recep Tayyip Erdogan], faire comprendre clairement que nous soutenons les leaders de l'opposition

Lors d'un entretien filmé par le New York Times en décembre 2019, dont la vidéo a refait surface depuis le 15 août, l'ancien vice-président de Barack Obama qualifiait le chef d'Etat turc d'«autocrate», condamnant sa politique envers les populations kurdes, et réclamant un soutien total à l'opposition.

«Nous devrions avoir une approche très différente avec [Recep Tayyip Erdogan], faire comprendre clairement que nous soutenons les leaders de l'opposition», assurait notamment Joe Biden.

Il faudrait, d'après lui, aider les adversaires du dirigeant turc à «prendre de l'assurance [...] afin qu'ils puissent affronter et vaincre Erdogan. Pas par un coup d'Etat, pas par un coup d'Etat, mais par le processus électoral».

Ankara soupçonne Washington d'ingérence à l'époque de Barack Obama

Suite à la réapparition de cette interview, passée inaperçue dans un premier temps, y compris après sa publication en janvier au format écrit, le gouvernement turc a fermement réagi aux affirmations du candidat démocrate.

Repris par l'AFP, Mevlüt Cavusoglu, le ministre turc des Affaires étrangères, a vu dans ces déclarations un aveu d'implication des Etats-Unis dans la tentative manquée de putsch contre Recep Tayyip Erdogan en juillet 2016. A l'époque, Joe Biden était encore vice-président.

«Lorsqu'il insiste à deux reprises [sur l'expression "coup d'Etat"], moi je comprends ceci : "Nous avons déjà essayé un putsch dans le passé. Comme cela n'a pas marché, changeons de tactique"», a déclaré le chef de la diplomatie turque.

«L'analyse de la Turquie par Joe Biden est basée sur une ignorance pure, de l'arrogance et de l'hypocrisie», a de son côté fait valoir le le porte-parole du président turc, Ibrahim Kalin, le 16 août sur Twitter. Avant d'ajouter : «Les jours où la Turquie était menée à la baguette sont révolus. Mais si vous pensez pouvoir y arriver, tentez votre chance. Vous en paierez le prix.»

Le directeur de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, a quant à lui dénoncé le 15 août sur le même réseau social les «attitudes interventionnistes» de Joe Biden et des Etats-Unis. «Ces remarques ne sont pas conformes à la démocratie et à la nature des relations turco-américaines», a-t-il ajouté.

Cette vidéo a également semé le trouble au sein de l'opposition au président turc, qui est régulièrement accusée par Ankara d'être à la solde de puissances étrangères. Ainsi, plusieurs responsables du principal parti d'opposition, le Parti républicain du peuple (social-démocrate et laïc), cités par l'AFP, ont rapidement appelé Joe Biden et les Etats-Unis à «respecter la souveraineté de la Turquie».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»