Adidas et Kia s’opposent à la démission de Sepp Blatter

Sepp Blatter © Arnd Wiegmann Source: Reuters
Sepp Blatter

D’importants sponsors de la Fédération internationale de football (FIFA), Adidas et Kia Motors, n’ont pas rejoint l’appel lancé par d’autres sponsors de l’organisation pour la démission immédiate du président ad interim de la FIFA, Sepp Blatter.

Adidas, le plus important sponsor de la FIFA, et le constructeur automobile sud-coréen Kia ont refusé de se joindre aux quatre autres sponsors de l’association (Coca-Cola, Budweiser, Visa et McDonald's) qui ont réclamé le départ immédiat du suisse Sepp Blatter du poste de président ad interim de la FIFA qu’il doit occuper jusqu’en février prochain, date de l’élection de son nouveau président.

«Comme on l’a déjà dit plusieurs fois, la FIFA doit procéder à des changements fondamentaux pour le bien du football. Alors, le processus de réformes qui a été engagé doit continuer rapidement et de manière transparente», a déclaré un porte-parole de la société d’articles de sport.

Quant à Kia Motors, la société coréenne a déclaré qu’elle n’avait pas de commentaires à faire sur la situation de Sepp Blatter ou son contrat de sponsoring avec la FIFA.

Il est à noter que Kia, ainsi qu’un autre grand sponsor de la FIFA, le producteur gazier russe Gazprom, ont été les seuls sponsors de l’association qui n’ont pas assisté à une réunion convoquée avant l’arrestation de plusieurs hauts responsables de la FIFA en mai dernier.

L’office fédéral suisse de la justice a entamé le 25 septembre une enquête criminelle contre le président de la FIFA Joseph Blatter. Il est en outre soupçonné d’avoir versé illégalement deux millions de francs suisses au patron de l’Association européenne de football (UEFA) Michel Platini, qui affirme pour sa part qu’il s’agit d’une transaction tout à fait légale.

En savoir plus : Le procureur général suisse ouvre une «procédure pénale» à l’encontre de Sepp Blatter

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales