Une nouvelle vidéo dévoile l'intégralité de l'arrestation ayant entraîné la mort de George Floyd

Une nouvelle vidéo dévoile l'intégralité de l'arrestation ayant entraîné la mort de George Floyd© Jose Luis Magana Source: AFP
choc
choc
Une oeuvre en hommage à George Floyd, le 6 juin 2020, à Washington (image d'illustration).

La chaîne YouTube PoliceActivity a mis en ligne la totalité des images des caméras-piétons portées par deux ex-officiers, Thomas Lane et Alexander Kueng, lors de l'interpellation de George Floyd, au cours de laquelle l'homme de 46 ans décédera.

C'est le juge du comté de Hennepin, Peter Cahill, en charge de l'affaire qui a mis à disposition la vidéo. Rendue publique par la chaîne YouTube PoliceActivity le 10 août, elle montre le déroulement entier de l'interpellation de George Floyd, Afro-Américain décédé le 25 mai à Minneapolis (Minnesota). Si une première vidéo exclusive avait déjà été mise en ligne il y a quelques jours, elle ne montrait pas la scène dans son intégralité, et notamment les longues minutes d'agonie de l'homme de 46 ans.

ATTENTION LES IMAGES SUIVANTES PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITÉ :

Dans cette nouvelle vidéo, on voit les policiers intervenir suite à la plainte d'un commerçant portant sur l'utilisation d'un faux billet de 20 dollars. L'équipe se dirige ensuite vers le véhicule dans lequel se trouve George Floyd, assis sur le siège conducteur.

Paniqué et mis en joue, George Floyd implore les policiers, assurant être «désolé», et clamant s'être déjà fait tirer dessus lors d'une intervention similaire.

Il est ensuite extrait de son véhicule et brièvement interrogé sans opposer de résistance particulière. C'est au moment de pénétrer dans le véhicule de police que la situation dégénère. Pris de panique et déclarant être «claustrophobe», George Floyd refuse d'entrer dans la voiture, il se débat. «Je ne peux pas respirer», lance-t-il notamment alors que les forces de l'ordre tentent de le faire pénétrer dans le véhicule.

Les policiers finissent par le plaquer au sol, l'un d'entre eux plaçant son genou sur son cou pendant plus de neuf minutes. Répétant «s'il vous plaît» et implorant les agents des forces de l'ordre d'arrêter, ses derniers mots seront : «Je ne peux pas respirer.» La jambe du policier ne bougera pas jusqu'à l'intervention de l'ambulance.

Le décès de l'homme de 46 ans a marqué le début d'un vaste mouvement de mobilisation contre le racisme aux Etats-Unis, mais aussi d'une vague d'indignation partout dans le monde.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»