Biélorussie : heurts entre policiers et manifestants en marge de l'élection présidentielle

Biélorussie : heurts entre policiers et manifestants en marge de l'élection présidentielle© Dmitry Brushko/Tut.By Source: Reuters
Vidéo
Un manifestant arrêté par les forces de l'ordre, à Minsk, le 9 août 2020, en Biélorussie.
Suivez RT France surTelegram

Dans la foulée de la victoire du président sortant Alexandre Loukachenko avec 80% des suffrages, des manifestants se sont rassemblés, notamment à Minsk. Des heurts ont éclaté. Au moins 3 000 personnes ont été arrêtées, et plusieurs dizaines blessées.

Alors que la Commission électorale de Biélorussie a annoncé la victoire du président sortant Alexandre Loukachenko, des heurts ont agité, dans la nuit du 9 au 10 août, Minsk, la capitale, ainsi que d'autres villes du pays. D'après le ministère de l'Intérieur biélorusse, cité par l'agence RIA Novosti, 3 000 personnes ont été arrêtées par la police. Plusieurs journalistes ont été interpellés. Enfin, selon le ministère, 50 citoyens et 39 policiers ont été blessés.

Plusieurs vidéos mises en ligne sur les réseaux sociaux montrent des affrontements entre manifestants hostiles au gouvernement en place et forces de l'ordre.

Le site d'informations en ligne proche de l'opposition, Tut.by, a publié sur Twitter des vidéos et des photos montrant des blessés parmi les manifestants.

Sur une autre de leurs vidéos, on peut voir les forces de l'ordre remonter l'Avenue de l'indépendance, artère principale de Minsk, en rang serré.

Les policiers ont fait usage de canons à eau.

Toujours selon des images diffusées par Tut.by, un camion aurait foncé sur un manifestant, laissant l'homme à terre, visiblement inconscient.

ATTENTION CONTENU POUVANT HEURTER LA SENSIBILITE

Les autorités ont démenti tout décès lors des heurts, après que l'ONG de défense des droits de l'homme Viasna, reprise par Reuters, avait rapporté sur son site la mort d'un manifestant percuté par un fourgon de police.

Biélorussie : heurts entre policiers et manifestants en marge de l'élection présidentielle© Vasily Fedosenko Source: Reuters
Un homme reçoit des soins, à Minsk, le 9 août 2020, en Biélorussie.

D'après l'agence publique BelTA, les forces de l'ordre ont repris le «contrôle de la situation» en fin de soirée.

Biélorussie : heurts entre policiers et manifestants en marge de l'élection présidentielle© Vasily Fedosenko Source: Reuters
Des manifestants, à Minsk, le 10 août 2020, en Biélorussie.

Selon le ministère de l'Intérieur, des manifestations non-autorisées se sont déroulées dans 33 villes et localités du pays. Le président sortant a qualifié les manifestants de «moutons» téléguidés depuis l'étranger.

Biélorussie : heurts entre policiers et manifestants en marge de l'élection présidentielle© Vasily Fedosenko Source: Reuters
Les forces de l'ordre arrêtent un manifestant, le 9 août, à Minsk, en Biélorussie.

Des journalistes arrêtés

L'agence vidéo Ruptly a annoncé dans un communiqué qu'une de ses pigistes, de nationalité biélorusse, avait été arrêtée dans la soirée alors qu'elle filmait les manifestations. Plus tôt dans la journée, deux autres journalistes, également pigistes pour Ruptly, avaient été arrêtés alors qu'ils filmaient l'ouverture des bureaux de vote. D'après l'agence vidéo, les trois journalistes seraient injoignables depuis leur interpellation.

Des témoignages font par ailleurs état de l'arrestation de plusieurs autres journalistes.

La rédactrice en chef monde de RT a appelé à la libération «immédiate» des journalistes arrêtés lors de la couverture de ces élections.

Les premiers chiffres rendus publics par la Commission électorale biélorusse donnent le président sortant vainqueur, avec 80% des suffrages, devant Svetlana Tikhanovskaïa, qui hérite de 9,9% des voix.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix