Les Etats-Unis vont renforcer leur présence militaire en Pologne

- Avec AFP

Les Etats-Unis vont renforcer leur présence militaire en Pologne© AFP
Soldats américains pendant un exercice en Pologne en 2017 (image d'illustration).

Grâce à un nouvel accord de coopération en matière de défense, les Etats-Unis déploieront par rotations jusqu'à 5 500 soldats en Pologne.

Le Pentagone a indiqué ce 3 août que les Etats-Unis déploieraient par rotations jusqu'à 5 500 soldats en Pologne, grâce à un accord conclu avec Varsovie sur leur statut dans le pays, confirmant ainsi une annonce faite le 31 juillet par le ministre polonais de la Défense Mariusz Blaszczak.

Les Etats-Unis et la Pologne ont conclu leurs négociations sur un accord de coopération en matière de défense qui définit «le cadre légal, les infrastructures et un partage équitable des charges», d'après un communiqué du secrétaire américain à la Défense, Mark Esper.

Cet accord «permettra d'augmenter d'environ 1 000 personnes la présence militaire par rotations», peut-on également lire dans ce communiqué, qui souligne que ces troupes «s'ajouteront aux 4 500 militaires américains déjà déployés par rotations en Pologne».

Les soldats ne seront pas positionnés en permanence et ils ne seront donc pas accompagnés de leurs familles, ce qui aurait impliqué des infrastructures plus complètes, notamment en termes de santé et d'éducation, et donc des emplois pour les populations locales.

L'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) avait promis à la Russie en 1997 de ne pas établir de bases permanentes dans l'ancien bloc de l'Est. 

Cependant, les Etats-Unis considèrent que le rattachement de la Crimée à la Russie en 2014 et le conflit qui se poursuit en Ukraine les ont libérés de cette promesse.

Le ministre polonais de la Défense avait déclaré le 31 juillet qu'«au moins un millier de nouveaux soldats» allaient être déployés en Pologne. 

La semaine précédente, Mark Esper avait annoncé le retrait de quelque 12 000 militaires d'Allemagne, présentant ce projet comme nécessaire stratégiquement, avant d'être aussitôt contredit par le président Donald Trump, qui s'est dit prêt à revenir dessus si l'Allemagne augmentait sa contribution financière à l'OTAN.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»