Facebook dénonce la réclamation d'«informations privées» par la Commission européenne

- Avec AFP

Facebook dénonce la réclamation d'«informations privées» par la Commission européenne© Dado Ruvic Source: Reuters
Le logo de Facebook (image d'illustration).

Le géant américain du numérique a fustigé les demandes d’informations formulées à son adresse par la Commission européenne. D'après lui, les documents requis sont «sans rapport avec leur enquête» et contiennent «des informations privées».

Facebook dispute certaines des demandes de la Commission européenne comme non pertinentes et relevant de la vie privée de ses employés, a fait savoir le 27 juillet le groupe américain qui fait l'objet d'une investigation depuis Bruxelles sur d'éventuelles pratiques anti-concurrentielles.

Le géant des réseaux sociaux assure coopérer avec les autorités, mais «la nature exceptionnellement vaste des requêtes de la Commission signifie que nous devrions leur fournir des documents principalement sans rapport avec leur enquête», a déclaré Tim Lamb, avocat en charge de la concurrence chez Facebook.

Facebook s’émeut de la divulgation d'«informations personnelles» sur ses employés

Il mentionne notamment des demandes concernant «des informations personnelles hautement sensibles comme des informations médicales ou financières, et des informations privées sur les familles des employés».

«Nous pensons que de telles requêtes devraient être examinées par des cours européennes», conclut-il.

L'Union européenne enquête sur de potentielles pratiques visant à empêcher toute concurrence, orchestrées par des sociétés comme Facebook ou Apple.Selon un article du Financial Times paru le même jour, Facebook a lancé une action en justice contre l'Union européenne, accusée par l'entreprise d'envahir la vie privée de ses employés.

Facebook estime que ces documents ne peuvent être partagés qu'à condition de respecter certaines règles, mais assure que la Commission a rejeté ses offres jusqu'à présent.

Facebook dit avoir déjà transmis cette année 315 000 documents liés à l'enquête antitrust, soit 1,7 million de pages.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»