«Ces hors-la-loi doivent être arrêtés» : Téhéran tance Washington après un incident aérien

«Ces hors-la-loi doivent être arrêtés» : Téhéran tance Washington après un incident aérien© Evgenia Novozhenina Source: Reuters
Le ministre des Affaires étrangères iranien Javad Zarif en Russie le 2 septembre 2019.

L'Iran a fustigé les Etats-Unis après qu'un avion de ligne reliant Téhéran à Beyrouth a été approché par des chasseurs de l'US Air Force au-dessus de la Syrie, semant la panique à bord.

Les autorités iraniennes ont vivement critiqué les agissements du commandement militaire américain en Syrie après qu'un avion de ligne, transportant des civils, a été approché par des avions de chasse américains le 23 juillet au-dessus du territoire syrien. 

Selon les autorités iraniennes, deux avions de combat se sont approchés de l'appareil de la compagnie Mahan Air qui effectuait la liaison Téhéran-Beyrouth, obligeant le pilote à effectuer une manœuvre d'urgence. Certains passagers ont été blessés. Des images diffusées notamment par la télévision iranienne attestent de la panique causée à bord. 

«L’incident a commencé par un puissant coup, perturbant et effrayant, et puis on a senti que l’avion changeait de cap», a déclaré Adam Hazimah, un passager, à l'agence RUPTLY. «Tous les passagers ont été projetés au plafond, nous étions sur la même rangée. Les ceintures de sécurité n’étaient pas bouclées, nous étions tous assis, et tout d’un coup, nous avons été projetés vers le haut, nos têtes ont percuté le plafond de l’avion», a déclaré ce jeune homme qui voyageait avec sa femme.

Colère à Téhéran 

«Tous les passagers du vol [...] pourront poursuivre le commandement terroriste de l'armée américaine ainsi que d'autres [personnes] associées devant les tribunaux iraniens», a assuré Ali Baqeri-Kani, adjoint au chef de la Justice iranienne. 

Une action en justice pourrait également être entreprise auprès de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) et devant la Cour internationale de justice (CIJ), a-t-il ajouté, dans des propos cités par le site officiel de la justice iranienne, Mizan Online.

«Les routes aériennes sont considérées comme des couloirs pour les avions civils, par conséquent, l'entrée même de chasseurs [américain] dans ce couloir revient à mettre en danger le transit aérien international», a précisé Ali Baqeri-Kani. 

Ces hors-la-loi doivent être arrêtés avant la catastrophe

«Les Etats-Unis occupent illégalement le territoire d'un autre Etat, puis harcèlent un avion de ligne civil régulier — mettant en danger des passagers civils innocents — ostensiblement pour protéger leurs forces d'occupation», a accusé sur Twitter le ministre des Affaires étrangères iranien Javad Zarif, accusant au passage l'armée américaine d'«aggraver l'anarchie» en Syrie.

«Ces hors-la-loi doivent être arrêtés avant la catastrophe», a-t-il par ailleurs déclaré.

Le commandement central américain (Centcom), qui supervise les opérations américaines au Moyen-Orient, a lui aussi commenté l'incident, évoquant une «mission aérienne de routine». L'aviation américaine aurait ainsi agi «conformément aux normes internationales» dans le ciel de la Syrie, où les Etats-Unis maintiennent des troupes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»