Cagoulés et armés, des militants afro-américains manifestent devant un symbole confédéré

Cagoulés et armés, des militants afro-américains manifestent devant un symbole confédéré© Dustin Chambers Source: Reuters
images
La sculture à même la roche dans le parc de Stone Mountain, en Georgie aux Etats-Unis (image d'illustration).

Armes à la main, un groupe de plusieurs dizaines de militants, principalement afro-américains, a appelé à détruire une sculpture confédérée près d'Atlanta aux Etats-Unis, estimant qu'il s'agissait d'un monument raciste.

Le 4 juillet, un groupe de manifestants – dans la grande majorité des Afro-Américains – a défilé dans le parc Stone Mountain, près d'Atlanta (Géorgie) aux Etats-Unis, appelant à détruire une sculpture géante gravée à même la roche. Celle-ci, qui représente Jefferson Davis, président des 11 Etats confédérés de la Guerre de Sécession, et deux de ses généraux, Robert E. Lee et Thomas «Stonewall» Jackson, est considérée comme un monument raciste par les militants.

Sur des images diffusées sur les réseaux sociaux, on peut ainsi distinguer des dizaines de manifestants entièrement vêtus de noir, cagoulés et pour beaucoup en tenue paramilitaire, en train de déambuler armes à la main dans le parc.

Je ne vois pas de milice blanche. [...] Nous sommes chez vous

Dans une vidéo largement partagée sur Twitter, un des militants lance ce qui s'apparente à un défi à l'adresse des «suprémacistes blancs» : «Je ne vois pas de milice blanche. Nous sommes ici. Vous êtes où ? Nous sommes chez vous.»

Selon l'agence de presse Reuters, le parc de Stone Mountain est depuis de nombreuses années prisé des suprémacistes blancs. Le Ku Klux Klan y a notamment tenu sa cérémonie de renaissance en 1915, et des  Klansmen y organisent encore occasionnellement des rassemblements, qui rencontrent toujours des contre-manifestations.

«C’est un parc public, un parc d’Etat. Nous avons ces manifestations des deux bords de ce sujet, de temps en temps. Nous respectons le premier amendement des gens», a de son côté réagi le porte-parole de la Stone Mountain Memorial Association dans des propos rapportés par Reuters, précisant que les manifestants étaient pacifiques et ordonnés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»