L'Allemagne traduit sa constitution en arabe pour aider les réfugiés à s'intégrer dans la société

© Ralph Orlowski Source: Reuters

Berlin a décidé de transposer les 20 premiers articles de sa constitution, ceux décrivant les droits et les libertés, en arabe afin de permettre aux réfugiés de s'insérer dans la société allemande. 10 000 exemplaires ont déjà été imprimés.


Les demandeurs d'asile sont les bienvenus en Allemagne, mais ils doivent s'adapter au mode de vie allemand et faire des efforts pour devenir des membres à part entière de la société, a expliqué le vice-chancelier allemand et le chef des sociaux-démocrates (SPD), Sigmar Gabriel, dans une interview au quotidien allemand Bild.

«Les gens qui viennent ici ne doivent pas seulement apprendre la langue allemande, ils doivent aussi apprendre les règles du jeu de la vie ensemble» a déclaré Sigmar Gabriel, ajoutant que «les 20 premiers articles de notre constitution [allemande] façonnent notre culture».

Dans cette interview, le vice-chancelier a ainsi rappelé que même s'il était soucieux de ne pas violer les droits des réfugiés ni de leur saper quelque liberté, il était également important à ses yeux de protéger les valeurs traditionnelles allemandes, une crainte souvent exprimée par les citoyens allemands et les politiciens ces dernières semaines. «Personne n'est obligé, quand il vient en Allemagne de changer de religion ou de modifier sa vie privée. Mais ce qui est important pour notre culture c'est que les principes de notre société démocratique s'appliquent à tout le monde» a détaillé Sigmar Gabriel avant d'évoquer à titre d'exemple, la séparation de l'Église et de l'État, l'égalité hommes/femmes ainsi que la liberté d'expression.

L'Allemagne est le pays européen le plus recherché par les migrants arrivant en Europe. Berlin devrait en effet accueillir plus de 800 000 réfugiés sur la totalité de l'année 2015. 

Aller plus loin: Allemagne: deux municipalités réfléchissent à réquisitionner des logements vides pour les migrants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales