La plateforme HBO Max réinstaure «Autant en emporte le vent» avec un avertissement

La plateforme HBO Max réinstaure «Autant en emporte le vent» avec un avertissement© GABRIEL BOUYS Source: AFP
Image d'illustration.

Retiré il y a une quinzaine de jours de la plateforme de streaming, le film «Autant en emporte le vent» y est de nouveau disponible mais il est désormais accompagné d'un avertissement expliquant que l'œuvre «nie les horreurs de l'esclavage».

Autant en emporte le vent, le classique de la littérature américaine adapté au cinéma en 1939, est de nouveau disponible sur le service de streaming américain HBO Max. Il avait été retiré de la plateforme début juin dans le contexte de multiplications de rassemblements contre le racisme et violences policières aux Etats-Unis, après la mort de George Floyd.

Si le service de streaming détenu par Warner Bros s'est décidé à le réinstaurer, le film est désormais accompagné de deux vidéos dans lesquelles est présenté le contexte historique. Dans l'une d'elle, l'animatrice de télévision et spécialiste du cinéma Jacqueline Stewart, note qu'Autant en emporte le vent est «l'un des films les plus populaires de tous les temps», mais souligne que la représentation du peuple afro-américain qui en est faite était controversée, même à sa sortie.

«Le producteur David O Selznick était bien conscient que le public noir était profondément préoccupé par la façon dont le film traite le sujet de l'esclavage et son traitement des personnages noirs», déclare-t-elle ainsi, selon des propos rapportés par le Guardian. «Le traitement par le film de ce monde à travers une vision nostalgique nie les horreurs de l'esclavage, ainsi que son héritage concernant les inégalités raciales», poursuit-elle. La seconde vidéo est un débat d’une heure traitant de «l’héritage compliqué» d'Autant en emporte le vent.

Un des plus grands succès du cinéma américain, ce film est considéré par certains universitaires influents comme un instrument du révisionnisme sudiste. Œuvre de fiction, il présente notamment une version romantique du Sud à l'époque de la Guerre de Sécession et une vision édulcorée de l'esclavage, avec du personnel de maison dépeint comme satisfait de son sort et traité comme des employés ordinaires.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»