Belgique : le parti libéral MR affiche le portrait de Martin Luther King sur sa façade

Belgique : le parti libéral MR affiche le portrait de Martin Luther King sur sa façade Source: AFP
images
Martin Luther King en 1963.

Pour afficher son soutien au «mouvement mondial de lutte contre le racisme», le parti belge MR (centre droit), du Premier ministre Sophie Wilmès, a décidé d'afficher un portrait monumental de Martin Luther King sur la façade de son siège.

«Parce que le mouvement libéral est celui de l'égalité des chances, des droits égaux pour chacun, de la lutte contre les discriminations, le siège du MR [Mouvement réformateur] affichera sur sa façade Martin Luther King». C'est par ces mots que le parti belge MR a justifié la mise en place d'un portrait géant du pasteur américain assassiné en 1968, sérigraphié sur sa façade. Un moyen selon son président Georges-Louis Bouchez de s'associer au «mouvement mondial de lutte contre le racisme». 

«Nous prônons un modèle de société ouvert et tolérant. Dans cette société, il ne peut pas y avoir de place, même infime, pour le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme, le rejet des musulmans, les discriminations fondées sur la couleur des gens, l’infériorité de la femme, la violence à l’égard des LGBTQI+, les crimes d’honneur, les mutilations génitales, les mariages forcés ou arrangés», a souligné l'homme politique dans un communiqué. 

Nous prônons un modèle de société ouvert et tolérant

Cette action est par ailleurs, pour le membre du parti libéral, un moyen d'afficher dans le «respect des règles sanitaires», son soutien au mouvement américain de réaction à la mort de George Floyd, alors que le gouvernement a condamné une manifestation de Black Lives Matter qui a réuni 10 000 personnes à Bruxelles, en infraction aux règles sanitaires encore en cours dans le royaume. 

La gauche raille le parti

Sitôt affiché, ce soutien au Prix Nobel de la paix a été tancé par les opposants du parti libéral qui lui ont reproché son inaction sur les questions anti-racistes. La vice-présidente du parti écolo Rajae Maouane a ainsi plaidé pour un «vrai plan d'action interfédéral contre le racisme», et pour «libérer les enfants en centre fermé». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»