En Russie, un bébé naît contaminé par le coronavirus

- Avec AFP

En Russie, un bébé naît contaminé par le coronavirus© Igor Zarembo Source: Sputnik
(image d'illustration)

Un bébé est né contaminé par le nouveau coronavirus dont était porteuse sa mère en Ossétie du Nord, dans le Caucase russe, ont annoncé le 17 mai les autorités sanitaires.

En Ossétie du Nord, le bébé contaminé est né dans un hôpital central de Beslan où 17 femmes enceintes sur 35 hospitalisées dans l'attente de l'accouchement sont infectées au Covid-19, selon le responsable de la maternité de cet établissement, Hassan Tagaïev, cité par une chaîne de télévision locale.

«Une femme enceinte a été contaminée par le coronavirus, son bébé est né infecté», a indiqué un porte-parole du ministère de la Santé régional à l'agence de presse TASS.

«Ils sont actuellement chez eux à la maison, leur état est satisfaisant», a-t-il précisé.

Un bébé contaminé par le Covid-19 est déjà né à la mi-avril au Pérou, les autorités sanitaires du pays ayant alors affirmé qu'il s'agissait du «deuxième cas» de ce type dans le monde.

La situation se stabilise

La Russie se situe au deuxième rang mondial, après les Etats-Unis, pour les contaminations par le coronavirus, avec au total 290 678 cas recensés et 2 722 décès. 8 926 nouveaux cas ont été recensés ces dernières 24 heures, il s'agit du nombre de nouveaux cas le plus faible depuis le 1er mai.

L'agence sanitaire russe, Rospotrebnadzor, a indiqué le 17 mai que «la situation se [stabilisait] à travers le pays » qui a entamé la semaine dernière un déconfinement prudent après environ un mois et demi de strictes restrictions.

Lundi 18 mai, lors d'une réunion gouvernementale retransmise à la télévision le premier-ministre Mikhaïl Michoustine a affirmé qu'en Russie, 27 régions étaient prêtes à lever progressivement les mesures de confinement en fonction de leur situation épidémiologique. «La situation liée au coronavirus dans le pays reste complexe mais nous pouvons tout de même constater que nous avons réussi à arrêter la croissance de la morbidité. Selon les estimations les plus prudentes, la dynamique est positive», a affirmé le chef du gouvernement russe, lui-même malade du Covid-19.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»