Un Palestinien tué après avoir poignardé un policier israélien en Cisjordanie occupée

- Avec AFP

Un Palestinien tué après avoir poignardé un policier israélien en Cisjordanie occupée© Ammar Awad Source: Reuters
Des policiers et médecins israéliens se rassemblent sur les lieux après l'attaque en Cisjordanie, le 22 avril 2020.

Un policier israélien a été renversé par un forcené palestinien puis poignardé avec des ciseaux, près de Jérusalem, selon les autorités israélienne. D'autres membres des forces de l'ordre israéliennes ont abattu l'assaillant.

Ce 22 avril, en Cisjordanie, un policier israélien a été pris pour cible par un forcené palestinien qui l'a renversé «avec son véhicule et l'a ensuite poignardé avec des ciseaux», selon le porte-parole de la police israélienne Micky Rosenfeld, qui a précisé que ce policier n'était pas grièvement blessé. «D'autres officiers ont répliqué en ouvrant le feu et ont abattu le terroriste», a-t-il ajouté. Un engin explosif a été trouvé et le secteur bouclé, d'après cette même source.

Un journaliste de la chaîne israélienne I24 a diffusé une vidéo des caméras de surveillance ayant capturé cette scène.

Attention : la vidéo ci-dessous peut heurter la sensibilité

L'assaillant se nomme Ibrahim Halaseh et avait 25 ans, selon le ministère de la Santé palestinien.

Selon une image diffusée par la police israélienne, l'assaillant conduisait une camionnette avec une plaque d'immatriculation palestinienne. Les véhicules disposant de ces plaques ne sont autorisés à rouler que dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël.

L'attaque a eu lieu entre la colonie israélienne de Maalé Adoumim, en Cisjordanie, et Abou Dis, faubourg palestinien de Jérusalem. Plus de 600 000 Israéliens vivent dans des colonies, jugées illégales par le droit international, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Trois millions de Palestiniens habitent dans ces territoires.

La Cisjordanie et Israël ont été le théâtre à partir d'octobre 2015 et pendant des mois d'une vague d'attaques anti-israéliennes commises le plus souvent au couteau par de jeunes Palestiniens isolés. Certaines attaques ont aussi été perpétrées à la voiture bélier et, dans une moindre mesure, à l'arme à feu. Les violences ont notablement diminué d'intensité, mais persistent de manière sporadique.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»