Anonymous attaque des sites saoudiens en réponse à la crucifixion prochaine d’un adolescent

Anonymous © Neil Hall Source: Reuters
Anonymous

Le groupe de hackers Anonymous a attaqué des sites gouvernementaux de l’Arabie saoudite après qu’un adolescent de 17 ans a été condamné à la peine de mort pour ses activités jugées antigouvernementales.

Les tribunaux saoudiens ont rejeté le dernier appel de Mohammed al-Nimr, le condamnant ainsi à la peine de mort par la crucifixion pour des activités antigouvernementales présumées en 2012.

Le groupe de hackers, qui appelle à la libération de l’adolescent, affirme que Mohamed al-Nirm a été privé d’accès à un avocat et a été torturé.  

«Ali Mohammed al-Nimr, un adolescent innocent, a été condamné à mort en Arabie saoudite, et nous ne resterons pas sans rien faire», a déclaré Anonymous dans un message vidéo directement adressé au roi Salman et au gouvernement saoudien. « Treize juges ont approuvé la peine de mort d’Ali Mohammed al-Nirm, mais seulement le roi Salman bin Abdulaziz Al Saud peut le faire. Le site du ministère de la Justice a été mis hors service il y a quelques jours, mais nous poursuivrons nos actions sur d’autres sites gouvernementaux ».

Anonymous a lancé le hashtag #OpNimr et a attaqué les sites gouvernementaux du ministère de la Justice (www.saudinf.com), de la fonction publique (www.mcs.gov.sa), de l’Administration générale de l’Education (tabukedu.gov.sa), ainsi que le site de Saudi Airlines (saudiairlines.com). La plupart de ces sites ont cependant été débloqués.

Mohammed al-Nimr a été arrêté en 2012 pour avoir participé à une manifestation jugée antigouvernementale. Il a également été jugé coupable d’avoir rejoint un groupe criminel et d’avoir attaqué des policiers.

En savoir plus : Un groupe de Hackers affirme «tout savoir sur Daesh» et dit avoir déjoué plusieurs attentats

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales