Covid-19 : par décret, la Russie autorise l'hydroxychloroquine pour le traitement de la maladie

- Avec AFP

Covid-19 : par décret, la Russie autorise l'hydroxychloroquine pour le traitement de la maladie© Dimitar Dilkoff Source: AFP
Une femme marche près du Kremlin dans le centre-ville de Moscou le 12 avril 2020, lors d'un confinement strict en Russie pour arrêter la propagation du nouveau coronavirus Covid-19.

Après un entretien téléphonique de Vladimir Poutine avec son homologue chinois Xi Jinping, la Russie a annoncé par décret l'autorisation de l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans le traitement contre le coronavirus.

Le gouvernement russe a autorisé le traitement des patients atteints de Covid-19 avec l'hydroxychloroquine, dérivée de l'antipaludéen chloroquine, dont l'efficacité fait l'objet d'un débat mondial.

Dans un décret publié le 16 avril au soir, le gouvernement russe a donné les instructions en ce sens aux organisations médicales, en précisant que la Chine avait offert à la Russie plus de 68 000 boîtes de ce médicament. Le décret a été publié à la suite d'un entretien téléphonique le même jour entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping. L'hydroxychloroquine doit être distribuée aux hôpitaux traitant les patients testés positifs au coronavirus ou soupçonnés d'être infectés.

Pour sa part, l'agence russe du contrôle des services médicaux a été chargée d'assurer un suivi pour s'assurer de la sécurité et de l'efficacité du médicament. L'hydroxychloroquine, ainsi que la chloroquine, issue de la quinine, sont prescrites depuis plusieurs décennies contre le paludisme, un parasite véhiculé par le moustique. Bien qu'ils soient connus pour avoir des propriétés antivirales, tous les deux peuvent entraîner de graves effets secondaires, d'où la nécessité d'un contrôle et d'un suivi médical rigoureux.

Certains médecins et dirigeants appellent à administrer largement ce médicament mais une vaste partie de la communauté scientifique et des organisations sanitaires appelle à attendre une validation scientifique rigoureuse, mettant en garde contre les risques pour les patients. Si des études préliminaires en France et en Chine ont conclu à des résultats prometteurs, l'efficacité de la chloroquine et de l'hydroxycholoroquine «reste à démontrer», selon l'Agence européenne du médicament (EMA). Début avril, l'EMA a appelé à ne les utiliser que dans le cadre d'essais cliniques ou de «programmes d'urgence».

La Russie a annoncé, ce 17 avril, une augmentation record de 4 070 nouveaux cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures, portant son bilan national du nombre de personnes contaminées à 32 008. Près de la moitié des nouveaux malades enregistrés l'ont été dans la capitale russe (+1 959), suivent la région l'entourant (+472) et la deuxième ville du pays, Saint-Pétersbourg (+424). Au total, 273 personnes sont mortes du coronavirus en Russie, dont 41 au cours des dernières 24 heures.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»