«Lutte commune contre le virus» : Moscou accepte la proposition d'aide américaine

«Lutte commune contre le virus» : Moscou accepte la proposition d'aide américaine© SAUL LOEB Source: AFP
Le président américain Donald Trump (à droite) et le président russe Vladimir Poutine se serrant la main, en marge du sommet du G20 à Hambourg, en Allemagne, le 7 juillet 2017

Quelques semaines après l'envoi d'une aide médicale russe aux Etats-Unis, la Russie a fait savoir qu'elle acceptait la proposition américaine d'envoi de respirateurs en Russie au cas où elle en aurait besoin.

Un signe d'apaisement entre deux puissances durement touchées par le Covid-19. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a fait savoir que la Russie acceptait la proposition du président américain Donald Trump de fournir des respirateurs à la Russie en cas de besoin

Les Etats-Unis et la Russie conjuguent leurs efforts face à la pandémie de Covid-19 : c'est le message qu'avait formulé le président russe, selon le porte-parole du Kremlin, alors que les deux pays ont déjà entrepris de s'aider sur le plan médical.

«Le président Poutine estime que la pandémie est le moment où il faut s’entraider» a ainsi fait savoir le 16 avril Dmitri Peskov. «On sait que les Etats-Unis sont passés par une période durant laquelle ils ont développé massivement des respirateurs, mais il y a eu un moment où ils n'en avaient pas suffisamment. C'est à ce moment-là que nous les avons aidés. Maintenant, l'industrie américaine est en train de prendre de l’ampleur : le président Trump en a parlé pendant l'entretien téléphonique», a-t-il ajouté.

Nous avons agi de la même façon 

Ce 17 avril, Sergueï Riabkov a déclaré que cette offre montrait «une attitude responsable dans notre lutte commune contre le virus» et que la Russie avait «agi de la même façon» en envoyant une aide médicale au mois de mars. 

Trump a également indiqué vouloir aider l'Italie et l'Espagne, deux pays européens gravement touchés par le virus durant ces deux derniers mois, même si les Etats-Unis comptent désormais davantage de victimes. Ce 17 avril, Washington annonce avoir officiellement dépassé la barre des 30 000 victimes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»