En Allemagne, les étudiants se mobilisent pour aider les agriculteurs à récolter

Malgré l'arrivée des travailleurs saisonniers, le manque de main-d’œuvre se fait ressentir dans les champs allemands. Pour éviter un désastre économique, les étudiants viennent prêter main-forte aux agriculteurs.

Outre-Rhin, comme dans la plupart des pays européens, les légumes, céréales et fruits attendent d'être ramassés alors que le printemps arrive. Mais en pleine épidémie de Covid-19, le manque de main-d'œuvre se fait durement ressentir. Alors pour pallier ces difficultés, les agriculteurs allemands appellent les étudiants de tout le pays à travailler à leurs côtés.  

L'Allemagne est le premier producteur européen d'asperges

Cela concerne notamment les asperges : l'Allemagne est le premier producteur européen et en produit 130 000 tonnes par an. Ce légume est particulièrement apprécié dans le pays puisque les Allemands en cultivent 24 000 hectares et n’exportent que 6% de leur production.

Ils sont venus ici d'eux-mêmes et m'ont dit : "Nous voulons vous aider."

Dans la petite localité d'Haidt (Bavière), des dizaines d'hectares d'asperges attendent ainsi d'être récoltés. Une tâche difficile mais qui est rendue possible grâce à la mobilisation des étudiants. «Tout le monde ici s'est porté volontaire. Ils sont venus d'eux-mêmes et m'ont dit : "Nous voulons vous aider."», assure Udo Hertlein, un producteur d'asperges.

9,35 euros brut par heure

Cette nouvelle activité permet également à ces jeunes d'être rémunérés. Depuis le 1er janvier 2020, le Salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) allemand est de 9,35 euros brut par heure, ce qui peut finir par constituer un revenu appréciable pour ces étudiants selon leur motivation. «Je suis davantage en mesure de payer mon loyer car il y a un forfait de 450 euros en travaillant ici. Certains le font à temps plein et d'autres non», explique Arnold, l'un de ces saisonniers.

Les étudiants ne seront toutefois pas suffisants pour assurer la totalité des récoltes, c'est pourquoi l'Allemagne a autorisé l'arrivée de milliers de travailleurs venus d'Europe de l'Est. Ils sont près de 40 000 à avoir atterri outre-Rhin pendant le week-end de Pâques, pour la plupart venus de Roumanie.
Dès leur arrivée, ils ont dû se soumettre à un contrôle médical avant d'être autorisés à se rendre dans les exploitations allemandes où ils travailleront en avril et en mai.

Selon le syndicat agricole Deutscher Bauernverband, près de 300 000 travailleurs saisonniers par an se rendent en Allemagne pour travailler dans l'agriculture. La majorité vient de Roumanie et de Pologne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»