Un laissez-passer électronique, solution efficace pour contrôler le confinement à Moscou ?

- Avec AFP

Un laissez-passer électronique, solution efficace pour contrôler le confinement à Moscou ?© Tatyana Makeyeva Source: Reuters
Un homme à côté d'un officier de police à un point de contrôle installé pour prévenir la propagation du Covid-19, à Moscou (Russie), le 13 avril 2020.

Alors que les services de santé sont sous pression et que les semaines à venir s'annoncent «difficiles», Moscou met en place un système de laissez-passer électroniques. En encadrant davantage le confinement, la capitale entend ralentir l'épidémie.

La ville de Moscou, dont les services de santé sont sous pression, a lancé le 13 avril un système de laissez-passer électronique afin de renforcer le contrôle du confinement dans la capitale russe, épicentre de l'épidémie de coronavirus dans le pays.

Le lancement du système se déroule alors que le nombre de nouvelles infections en Russie enregistre une hausse inédite, avec 2 558 nouveaux cas enregistrés le 13 avril, portant le total officiel à au moins 18 328 malades et 148 morts, en majorité à Moscou.

Ce laissez-passer peut être obtenu via une demande en ligne sur le site de la mairie et concerne les déplacements en voiture ou en transports en commun pour aller, par exemple, au travail, chez le médecin ou à sa maison de campagne. Les Moscovites devront le présenter lors des contrôles de police sous peine d'amende.

Les habitants de la capitale pourront encore se déplacer librement à pied pour aller au supermarché ou promener leur chien. Mais la mairie a prévenu que, si nécessaire, elle élargirait le système à ces déplacements à pied dans le quartier de résidence.

Les employés municipaux, militaires, juges, avocats, notaires et journalistes sont exemptés de ce système pour leurs déplacements professionnels.

La délivrance des laissez-passer a commencé le 13 avril pour une mise en service complète prévue d'ici le 15 avril. Plus de 800 000 autorisations ont été délivrées le premier jour, malgré des cyberattaques destinées à perturber le fonctionnement du site internet, selon les autorités.

Cette mesure avait été dévoilée le 10 avril, dans un discours télévisé, par le maire de Moscou Sergueï Sobianine, tout comme l'arrêt du travail de pratiquement toutes les entreprises non essentielles.

Le maire a indiqué que la situation s'était «aggravée» au cours de la semaine écoulée, et a dit s'attendre à ce que les semaines à venir soient «difficiles».

Son adjointe, Anastasia Rakova, avait de son côté annoncé que les services médicaux moscovites étaient aux limites de leurs capacités, dans cette ville de 12 millions d'habitants où le confinement n'est pas toujours strictement respecté.

Le président Vladimir Poutine a décrété pour toute la Russie un mois complet de congés payés en avril pour les salariés ne pouvant plus exercer leur activité professionnelle du fait du confinement.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»